Gaza : pour la levée du blocus

Un an après le début de la Grande marche du retour, mobilisons-nous pour Gaza !

Exigeons la levée immédiate du blocus de Gaza imposé par Israël depuis 12 ans.

Gaza : étroite enclave palestinienne de 365 km² entre la mer Méditerranée, Israël et l’Égypte, où vivent enfermés 2 millions d’habitants, sous blocus israélien terrestre, aérien et maritime depuis 2007. Jamais dans l’histoire on n’a vu une population aussi nombreuse enfermée, bombardée, martyrisée sur une aussi longue période. C’est une expérimentation inhumaine que l’État d’Israël conduit sous le regard indifférent de la majorité des gouvernements occidentaux.
- 
Le 30 mars 2018, à l’occasion de la journée de la Terre en Palestine (journée de protestation contre la confiscation des terres palestiniennes par Israël), commençaient les « Grandes Marches du Retour » à Gaza, grande mobilisation populaire pour le droit des Palestiniens à retourner sur leurs terres et pour la levée du blocus imposé à la Bande de Gaza par Israël. Ces manifestations pacifiques qui se tiennent depuis chaque vendredi, le long de la barrière de sécurité avec Israël, ont donné lieu à une répression israélienne meurtrière : plus de 250 morts et plus de 23 000 blessés palestiniens jusqu’à aujourd’hui. Selon la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU, la réponse d’Israël à ces manifestations « peut constituer des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité ».

Le 30 mars 2019, la population de Gaza manifestera à nouveau en très grand nombre pour réclamer la levée du blocus israélien, l’arrêt de toutes les violations des droits des Palestiniens, de la colonisation et de l’occupation. Mobilisons-nous avec elle.

Le blocus de Gaza constitue une punition collective, proscrite par la 4ème Convention de Genève, un crime de guerre selon le droit international.

Malgré les déclarations de la France condamnant le blocus et demandant sa levée, le blocus de Gaza est plus que jamais une réalité.

Assez de paroles : nous voulons des actes !

>> Consulter l’appel à la solidarité du comité des marches du retour en français et en anglais

>> Des clefs pour comprendre la situation à Gaza


Agir pour la levée du blocus à Gaza

Des mobilisations à travers toute la France le 30 mars 2019 en soutien au palestiniens de Gaza et aux marches du retour

>> Voir la liste des rassemblements

Des photos pour les réseaux sociaux

Prenez-vous en photo avec une des affichettes "levée du blocus de Gaza" et envoyez nous vos photos à afps@france-palestine.org. Elles seront publiées dans un album dédié sur la page facebook de l’AFPS.

>> Télécharger les affichettes "levée du blocus de Gaza"

Appels à soutien
>> Un match de foot pour joueurs amputés entre une équipe de Gaza en Palestine et l’équipe de France

>> Gaza Stories : un web documentaire hebdomadaire sur Gaza et ses habitants

>> Pétition "Soignant(e) en solidarité avec Gaza"

Ecrivez au Président de la République et au Ministre des Affaires Etrangères et Européennes

>> Ecrire au Président de la République

>> Ecrire au Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères

Monsieur le Président de la République,
Monsieur le Ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères,

A Gaza, étroite enclave palestinienne entre la mer Méditerranée, Israël et l’Égypte, vivent enfermés 2 millions d’habitants, dont une majorité de réfugiés Palestiniens chassés de leurs foyers par l’armée israélienne en 1948. Depuis près de 12 ans, le gouvernement israélien punit la population de Gaza, en lui imposant un blocus inhumain et impitoyable.
Ce blocus qui est totalement illégal au regard du droit international a des conséquences désastreuses. Il détruit la société palestinienne de Gaza, ruine son économie, rend tout avenir impossible, pousse sa population au désespoir, et conduit à une séparation inacceptable entre les territoires qui constituent la Palestine occupée.
Aucun prétexte de "sécurité d’Israël" ne peut le justifier. Israël, en tant que puissance occupante, a la responsabilité de la population de Gaza et a le devoir de lui assurer des conditions satisfaisantes de vie.
A l’heure où la commission d’enquête des Droits de l’Homme de l’ONU conclut à une forte probabilité de crimes de guerre, voire de crimes contre l’humanité au regard de la répression meurtrière israélienne des Marches du retour, manifestations populaires et pacifiques hebdomadaires à Gaza pour réclamer notamment la fin du blocus, il est urgent d’agir. C’est pourquoi nous vous demandons d’exiger auprès de l’État d’Israël la levée immédiate et sans condition du blocus de Gaza.


Pour aller plus loin : quelques références

>> le site de la commission des droits de l’homme de l’ONU

ACTUALITÉS CONNEXES

0 | 8 | 16 | 24 | 32