Israël empêche le fils de Marwan Barghouti de participer à une cérémonie familiale

Un député arabe israélien important qualifie cela d’« abus insensé » envers la famille de ce chef du Fatah, condamné à plusieurs perpétuités pour son rôle dans la seconde Intifada.

Jack Khoury, Haaretz, samedi 3 septembre 2016

JPEG - 46.1 ko
Le leader emprisonné Marwan Barghouti lors d’une audience du Tribunal à Jérusalem le 25 janvier 2012. Crédit : Ammar Awad, Reuters

Le leader emprisonné Marwan Barghouti lors d’une audience du Tribunal à Jérusalem le 25 janvier 2012. Crédit : Ammar Awad, Reuters

Israël a interdit au fils aîné de Marwan Barghouti, responsable du Fatah emprisonné, d’assister à une fête en l’honneur de sa fiancée dans la ville arabe de Tira .

Barghouti, le père, purge plusieurs peines de prison à perpétuité pour son rôle dans des meurtres au cours de la deuxième Intifada, mais il est toujours considéré comme un leader possible pour les Palestiniens.

Selon la famille, on a interdit au jeune Barghouhti, Qassam, et à sa mère, Fadwa, d’assister à l’événement, bien que d’autres parents aient été autorisés à voyager depuis la ville cisjordanienne de Kubar près de Ramallah. La cérémonie a lieu à Tira quelques jours avant que l’épouse n’aille vivre dans sa nouvelle maison.

Dans la tradition arabe, le marié vient assister à une fête donnée par la mariée, de sorte que le jeune Barghouti, sa mère et d’autres parents ont fait une demande d’autorisation d’entrée en Israël au Coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires [occupés, ndlt]. Ils devaient se rendre à la maison de la mariée à Tira, mais seuls le marié et sa mère n’ont pas obtenu de permis.

Des sources ont déclaré à Haaretz que le président de la Liste commune des partis arabes, le député Ayman Odeh, a demandé à des membres du cabinet et au bureau du premier ministre de laisser Qassam et Fadwa Barghouti se rendre à Tira, mais les fonctionnaires ont invoqué des raisons de sécurité.

JPEG - 155.7 ko
Tira. Crédit : Alex Libak

Selon ces sources, Odeh aurait dit "Ceci est un abus insensé. Nous savons que Fadwa vient en Israël quand elle veut rendre visite à Marwan en prison ou prendre part à d’autres événements sociaux, cette conduite étrange est inexpliquable."

Le Coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires [occupés, ndlt] indique que la question a été traitée par le service de sécurité du Shin Bet, qui a dit qu’il vérifiait et répondrait plus tard.