Les plans de paix

Au fil des décennies d’occupation israélienne de la Palestine, des plans de paix ont été proposés et parfois partiellement appliqués, d’Oslo en 1993 à la feuille de route en 2003 qui annonçait enfin l’Etat palestinien pour 2005, en passant par l’Initiative arabe de 2002. Et d’autres, jusqu’à l’hypothétique réunion d’Annapolis en novembre 2007, 60 ans après le plan de partage des Nations unies qui créait théoriquement deux Etats sur la terre des Palestiniens.

378 documents. Dernier ajout : 22 février 2017.

  • L’Egypte et la Jordanie refusent toute concession sur un Etat palestinien

    7 sur 7 avec Belga, mercredi 22 février 2017
    Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et le roi Abdallah II de Jordanie ont convenu mardi qu’il ne pouvait y avoir de concession sur la création d’un Etat palestinien, a indiqué la présidence à l’issue de pourparlers au Caire. Cette (...)
  • Quand Netanyahu refusa la paix

    Armin Arefi, Le Point, mardi 21 février 2017
    Le Premier ministre israélien a rejeté en février 2016 un plan de paix ouvrant la voie à une normalisation des relations avec les États arabes de la région. On peut répéter à l’envi vouloir la paix au Proche-Orient, et être prêt à reprendre (...)
  • Trump veut tuer l’espoir d’un État palestinien

    Pierre Barbancey, l’Humanité, lundi 20 février 2017
    La nouvelle stratégie américaine est tout entière dirigée contre l’Iran. Pour cela, le président veut entamer une nouvelle étape dans les relations entre Israël et des pays sunnites, dont l’Arabie saoudite, qui sont au beau fixe. Une paix qui (...)
  • Comment Nétanyahou a laissé passer l’occasion rare d’un plan de paix en 2016

    Piotr Smolar, Le Monde, lundi 20 février 2017
    Le quotidien « Haaretz » révèle que le secrétaire d’Etat John Kerry avait organisé une rencontre secrète avec le roi Abdallah de Jordanie et le président égyptien Sissi. Depuis des mois, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, se (...)
  • Israël-Palestine : ce que signifie la fin de la solution à deux Etats

    Catherine Gouëset, L’Express, samedi 18 février 2017
    Donald Trump a assuré son hôte Benyamin Netanyahu de son soutien lors de sa visite à la Maison Blanche le 15 février 2017. "Nous ne dicterons pas les termes de ce que sera la paix" a-t-il assuré. A l’occasion de sa première rencontre (...)
  • Donald Trump enterre l’État palestinien

    Armin Arefi, Le Point, vendredi 17 février 2017
    Le président américain a rompu avec la solution à deux États, quitte à pousser Israéliens et Palestiniens vers un seul État binational et discriminatoire. C’est une déclaration qui pourrait peser très lourd sur l’avenir du Proche-Orient : « Je (...)
  • La solution à deux Etats, "seule voie" pour les Israéliens et Palestiniens (émissaire Onu)

    L’Orient le Jour avec AFP, vendredi 17 février 2017
    La solution à deux Etats reste la "seule voie" pour répondre aux aspirations des Israéliens et des Palestiniens, a affirmé jeudi l’émissaire des Nations unies pour la paix au Proche-Orient, devant le Conseil de sécurité. Le Conseil (...)
  • Proche-Orient : Washington soutient "absolument" la solution à deux Etats

    La Croix avec AFP, vendredi 17 février 2017
    L’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Nikki Haley, a affirmé jeudi que Washington soutenait "absolument" la solution à deux Etats pour régler le conflit entre Israéliens et Palestiniens, sans écarter des "alternatives". "Nous soutenons (...)
  • Conflit israélo-palestinien : "les États-Unis doivent se conformer aux résolutions de l’ONU"

    France info, vendredi 17 février 2017
    Majed Bamya, diplomate palestinien, est revenu jeudi sur les revirements de Donald Trump à propos du conflit israélo-palestinien. Il attend des États-Unis qu’ils se conforme aux résolutions de l’ONU. Confusion à la Maison Blanche sur le (...)
  • Le principal négociateur palestinien : la seule alternative à la solution à deux-états est un état unique, démocratique

    Jack Khoury, Haaretz, jeudi 16 février 2017
    Avant la rencontre entre Trump et Netanyahu, Saëb Erekat s’en prend aux propos d’un fonctionnaire de la Maison Blanche affirmant que Trump veut la paix mais ne persévère pas à demander deux états. Saeb Erekat, le secrétaire-général de (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 370