Les plans de paix

Au fil des décennies d’occupation israélienne de la Palestine, des plans de paix ont été proposés et parfois partiellement appliqués, d’Oslo en 1993 à la feuille de route en 2003 qui annonçait enfin l’Etat palestinien pour 2005, en passant par l’Initiative arabe de 2002. 70 ans après le plan de partage des Nations unies qui proposait théoriquement deux Etats sur la terre de Palestine, la notion même de "plan de paix" semble avoir perdu toute substance, laissant place à un processus permanent de colonisation.

393 documents. Dernier ajout : 22 juin 2017.

  • Le gendre de Trump rencontre Netanyahou à Jérusalem

    7 sur 7 avec Belga, jeudi 22 juin 2017
    Jared Kushner, gendre et proche conseiller de Donald Trump, a rencontré mercredi à Jérusalem le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou pour tenter de relancer le processus de paix moribond avec les Palestiniens. M. Kushner, (...)
  • Le deal qui n’aura pas lieu

    Michel Warschawski, Le Courrier, mercredi 21 juin 2017
    La visite du président Trump en Israël n’a, pour une fois, pas été marquée par des déclarations provocatrices et des propos à l’emporte-pièce ; il semble que ses conseillers l’aient bien briefé. Le fait que Trump ait fait précéder sa tournée en (...)
  • Netanyahou a exigé [en 2014] que des colons soient autorisés à rester en Palestine après un futur accord de paix, révèle un document

    Amir Tibon et Barak Ravid, Haaretz, samedi 17 juin 2017
    Netanyahu a retiré sa demande de l’ébauche de l’accord initial de paix des USA, au début de 2014, à la suite de pressions de la droite, déclarent de hauts fonctionnaires israéliens. Au cours des négociations avec les Palestiniens au sujet (...)
  • Israël-Palestine : la vraie raison pour laquelle il n’y a toujours pas de paix

    Nathan Thrall, The Guardian, mardi 13 juin 2017
    L’éventualité d’un accord durable semble aussi éloignée que jamais - et l’histoire des négociations ratées suggère que c’est en grande partie parce qu’Israël préfère le statu-quo. Publié le 16 mai 2017 Epars sur le territoire entre le Jourdain et (...)
  • A Bethléem et Jérusalem, Trump affiche un soutien sans nuance à Israël

    Nissim Behar, Libération, jeudi 25 mai 2017
    Le président américain a brièvement rencontré le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, sans pour autant lancer d’initiative concrète. En revanche, son discours devant les députés israéliens a enthousiasmé la Knesset, y compris (...)
  • Visite de Trump au Proche-Orient : peu d’attentes côté palestinien

    Marine Vlahovic, RFI, mardi 23 mai 2017
    Le voyage marathon de Donald Trump au Proche-Orient se poursuit ce mardi 23 mai. Après avoir rencontré le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu à Jérusalem ce lundi, Donald Trump doit se rendre pendant quelques heures de l’autre (...)
  • La droite israélienne fébrile avant la visite de Donald Trump

    Piotr Smolar, Le Monde, dimanche 21 mai 2017
    Le président américain, attendu à Jérusalem lundi 22 mai, semble pour le moment épouser la ligne de son prédécesseur, Barack Obama. Les heures s’étirent, la tension monte et une étrange impression d’improvisation domine. Alors que Donald Trump (...)
  • Trump « ne donne pas de signes réels d’une volonté » de bousculer le statu quo

    L’Orient le Jour, mercredi 10 mai 2017
    Abbas se dit prêt à s’entretenir avec Netanyahu, sous la houlette du président américain. Donald Trump se rendra-t-il dans les territoires palestiniens ? C’est ce que semble espérer le président palestinien, Mahmoud Abbas, qui a dit y (...)
  • « Ce qui dérange le plus Netanyahu, c’est que Abbas rencontre Trump »

    Caroline Hayek, L’Orient le Jour, mercredi 3 mai 2017
    Solution à deux États : « Nous n’avons pas d’autres idées, et il n’y a pas de plan B », explique l’ambassadeur de Palestine à l’ONU. L’ambassadeur de Palestine à l’ONU, Riyad Mansour, était l’invité de l’Institut Issam Farès le jeudi 27 avril, (...)
  • Palestine : le Hamas reconnaît les frontières de 1967

    L’Obs avec AFP, dimanche 30 avril 2017
    En abandonnant sa référence aux Frères musulmans et en reconnaissant les frontières de 1967, le Hamas présente une version plus "modérée" de sa charte. Mais pas de reconnaissance d’Israël pour autant. Le Hamas doit dévoiler lundi sa charte (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 390