Université du Wisconsin : Sanctions contre israël

Désinvestir des compagnies complices de l’apartheid israélien : L’Université du Wisconsin aux Etats-Unis.

Stop The Wall, lundi 2 mai 2005

L’ Association des professionnels de l’Université du Wisconsin (TAUWP) vient de voter une résolution qui appelle les administrateurs de l’Université du Wisconsin à désinvestir des compagnies qui sont impliquées dans la fourniture d’outils, de ressources et de matériaux qui sont utilisés pour coloniser du peuple palestinien et l’occupation brutale qu’il subit.

TAUWP représente des membres de la faculté et du personnel enseignant de 25 campus de l’Université du Wisconsin. La résolution a été votée à l ‘assemblée des délégués de TAUWP le 23 avril 2005 par un vote de 24 contre 2, et quatre abstentions.

Basée sur le rôle que l’Université avait joué dans le désinvestissement en Afrique du Sud , la résolution a appelé au désinvestissement de grosses compagnies comme Caterpillar, Boeing, General Electric et Lockheed Martin entre autres. Ces compagnies sont directement impliquées dans le soutien à l’apartheid israélien à travers des armes et des technologies vitales.

Les investissements du Fond de l’Université du Wisconsin dans les compagnies mentionnées par la résolution excèdent $3.8 millions. Posséder des avoirs dans ces compagnies a été déclaré contraire aux principes du code de d’investissement social responsable de l’Université du Wisconsin. Celui ci exige que le Conseil d’Administration désinvestisse des compagnies dont les pratiques commerciales ou la politique sont immorales et contraires à l’éthique.

Caterpillar Corporation - l’une des compagnies identifiées dans la résolution - est depuis un an soumis à un mouvement plus large de désinvestissement global à cause de son rôle dans l’approvisionnement des forces d’occupation en bulldozers qui détruisent et qui tuent. Ils jouent un rôle crucial dans la construction continue du Mur d’ Apartheid Wall dans toute la Cisjordanie.

La mesure de désinvestissement arrive sur les talons d’une série de boycotts, sanctions et d’ initiatives de désinvestissement qui ont été lancées par des organisations de la société civile cette dernière année. Tandis que l’ occupation continue à imposer son système d’apartheid au peuple palestinien - enfermé par le mur et le système de routes de contournement réservées aux juifs, de zones militaires et de sécurité- le réseau global de solidarité a compris que la méthode la plus efficace pour soutenir le combat palestinien est d’isoler Israël, état d’apartheid.

Les initiatives de désinvestissement se poursuivent dans plus de 20 universités américaines. D’autres campagnes incluent la résolution de l’Eglise presbytérienne des Etats-Unis (PCUSA) de désinvestir de compagnies qui aident l’occupation et la colonisation des terres palestiniennes. Cette année encore le Conseil Œcuménique des Eglises a recommandé que ses 347 églises membres et affiliées suivent l’exemple du PCUSA. D’autres églises, telle l’Eglise Anglicane, l’Eglise Méthodiste Unifiée et l’Eglise Unifiée du Christ sont en train de penser à désinvestir de compagnies liées à Israël.

Des syndicats de travailleurs basés aux Etats-Unis et des associations telles que la Guilde Nationale des Avocats ont aussi approuvé le désinvestissement d’Israël. La semaine dernière l’Association des Professeurs d’Université (AUT), le plus grand syndicat d’enseignants des universités a voté le boycott de deux universités israéliennes et envisage actuellement le boycott des six autres dans l’Israël de l’apartheid.

La Campagne de l’Université du Wisconsin pour le Désinvestissement d’Israël a l’intention maintenant d’introduire des résolutions similaires dans d’autres institutions universitaire et de la communauté dans tout l’état.