Une provocation obscène

AFPS, samedi 10 janvier 2015

Les centaines de milliers de nos concitoyens qui manifestent dans un calme impressionnant leur volonté de vivre ensemble en ces jours de deuil sont pénétrés du souci d’éviter toute provocation des fauteurs de haine.

Or nous apprenons par les médias israéliens que pourraient prendre place au premier rang de la manifestation républicaine de dimanche à Paris Avigdor Lieberman, Naftali Bennett ou Benjamin Netanyahou. Lieberman qui avait naguère implicitement appelé à utiliser la bombe atomique sur Gaza. Bennett qui s’est vanté d’avoir tué beaucoup d’Arabes. Netanyahou, le bourreau de Gaza.

Ce serait un dévoiement insupportable du sursaut citoyen en cours qui remettrait en cause la nature même de cette manifestation républicaine.

Comment ne pas y voir une grossière et inacceptable tentative de récupération de la part de dirigeants israéliens qui n’ont de cesse d’alimenter la prétendue « guerre des civilisations ».

Nous demandons à nos gouvernants de ne pas accepter leur présence qui reviendrait à les blanchir, alors que leur place est sur le banc des accusés de la Cour pénale internationale (CPI).

Le Bureau national