Rassemblement contre l’agression israélienne à Gaza

GAZA : Halte à un nouveau mas­sacre ! Levée immé­diate du blocus de Gaza Après de nom­breux raids meur­triers israé­liens sur Gaza depuis une quin­zaine de jours, la spirale de la vio­lence s’est enclenchée avec l’assassinat d’Ahmad Jabbari, chef de la branche armée du Hamas, et laisse craindre de nou­veaux mas­sacres comme ceux de 2008/​2009 qui avaient fait 1500 morts pales­ti­niens. « C’est tou­jours l’oppresseur, non l’opprimé, qui détermine la forme de la lutte… » (Nelson Mandela) Le blocus de Gaza qui se poursuit avec l’aval des nations occi­den­tales et l’inaction de l’ONU, est la cause pre­mière de la vio­lence. Depuis 2007, la popu­lation civile de Gaza est soumise à un blocus inhumain et illégal. Le maintien de ce blocus cri­minel qui prend en otage la popu­lation de Gaza avec la com­plicité de la com­mu­nauté inter­na­tionale, les pro­vo­ca­tions mili­taires israé­liennes ne peuvent qu’engendrer des actions de résis­tance armée. En déclen­chant cette nou­velle agression, le Premier ministre israélien Neta­nyahou qui entre en cam­pagne élec­torale cherche à obtenir l’union sacrée des Israé­liens autour d’une poli­tique d’extrême droite et d’expansion colo­niale. Par ailleurs, l’adhésion de la Palestine à l’ONU se précise, malgré l’attentisme des pays occi­dentaux dont la France. Le gou­ver­nement israélien tente de faire échouer cette pos­si­bilité qui per­met­trait aux Pales­ti­niens de recourir aux juri­dic­tions inter­na­tio­nales. Le droit doit primer sur la vio­lence. Une fois de plus le gou­ver­nement israélien fait le choix de la force et menace même de ren­verser le Pré­sident de l’Autorité pales­ti­nienne si l’OLP obtient l’adhésion de la Palestine à l’ONU le 29 novembre. Une solution juste, fondée sur le droit inter­na­tional, est la seule garantie pour Israël de vivre un jour en paix avec ses voisins. Nous appelons les auto­rités fran­çaises à s’élever avec force contre ces agis­se­ments cri­minels et, avec ses par­te­naires euro­péens, à imposer à Israël l’arrêt de cette spirale et la levée du blocus de Gaza. Le gou­ver­nement français doit faire clai­rement le choix du droit contre la force, et sou­tenir l’admission de l’Etat pales­tinien par l’ONU. Les moyens de pression existent, l’impunité d’Israël doit cesser. Halte à la guerre israé­lienne contre Gaza Sanc­tions contre Israël Admission de la Palestine à l’ONU
Rassemblement Mercredi 21 novembre 2012 à 12 h, Place Gabriel Péri
Le Col­lectif Cévenol pour la Palestine Coor­di­nation assurée par l’Association France Palestine Soli­darité Alès-​​Cévennes contacts : afpscevennes@​yahoo.​fr ; tel : 06 69 46 04 78 Imprimé par nos soins ne pas jeter sur la voie publique

Collectif Cévenol pour la Palestine - Alès, mercredi 21 novembre 2012