Rassemblement contre l’agression israélienne à Gaza

Asso­ciation France Palestine Soli­darité 74 Col­lectif Soli­darité Palestine d’Annecy
HALTE AU MAS­SACRE DES PALES­TI­NIENS PAR ISRAËL ! LEVÉE IMMÉ­DIATE DU BLOCUS de GAZA !
ISRAËL DOIT SE PLIER AU DROIT INTER­NA­TIONAL L’ONU DOIT RECON­NAÎTRE L’ÉTAT DE PALESTINE
Le maintien du blocus cri­minel qui, depuis plus de 5 ans, prend en otage la popu­lation de Gaza avec la com­plicité de la com­mu­nauté inter­na­tionale, ne peut que pro­voquer des réac­tions vio­lentes. Ce fut de nouveau le cas samedi avec l’attaque d’un véhicule mili­taire israélien par­ti­cipant au blocus, entraînant aus­sitôt des frappes meur­trières contre des civils pales­ti­niens. Les diri­geants israé­liens, assurés d’une totale impunité, les mêmes qui menacent de ren­verser, voire de liquider le pré­sident Mahmoud Abbas en cas d’accession de la Palestine à l’ONU, viennent de franchir un pas de plus dans la pro­vo­cation en assas­sinant un res­pon­sable du Hamas et en mul­ti­pliant les raids, escomptant• – •à l’inverse de la trêve hypo­cri­tement proposée• – •une riposte qui faci­li­terait de leur part une nou­velle opé­ration « Plomb durci » contre la popu­lation de Gaza. Pour Neta­nyahou c’est une manière cynique de faire sa cam­pagne élec­torale, comme en 2008, et de tenter de tor­piller la can­di­dature pales­ti­nienne à l’ONU. Les diri­geants poli­tiques français et euro­péens ont une lourde res­pon­sa­bilité dans ce conflit. Ils doivent cesser d’être com­plices des vio­la­tions récur­rentes du droit inter­na­tional par Israël ; ainsi François Hol­lande qui, à peine élu à la pré­si­dence de la Répu­blique renvoie les Pales­ti­niens à d’impossibles « négo­cia­tions bila­té­rales » avec l’occupant israélien, renie l’engagement n° 59 de sa cam­pagne élec­torale de sou tenir la demande de recon­nais­sance de l’Etat pales­tinien par l’ONU… et reçoit Neta­nyahu en grande pompe à Paris… et à Tou­louse, comme si ce dernier était aussi le premier ministre des citoyens français de confession juive ! Ainsi l’Union Euro­péenne qui, en juillet dernier a relevé le niveau de ses accords d’association avec Israël, puis en octobre a approuvé l’ACAA, per­mettant au lobby phar­ma­ceu­tique qui exploite une main d’oeuvre à bas coût dans les colonies israé­liennes d’inonder, sans aucune contrainte, le marché européen de médi­ca­ments géné­riques. Nous demandons au gou­ver­nement français de s’élever contre cette fuite en avant et de prendre les moyens d’obtenir la levée du blocus de Gaza qu’il affirme condamner. Les moyens de sanc­tions contre Israël existent et sont connus, à com­mencer par la sus­pension des Accords UE-​​Israël, confor­mément à leur article 2.Face aux agis­se­ments cri­minels des diri­geants israé­liens, le gou­ver­nement français doit faire clai­rement le choix du droit contre la force, et sou­tenir la recon­nais­sance de l’Etat pales­tinien par l’ONU. Contre le crime, pour une paix juste et durable fondée sur le droit, nous vous appelons à un ras­sem­blement de pro­tes­tation, Samedi 17 novembre 2012, 14H30, devant la préfecture

AFPS 74… Annecy, samedi 17 novembre 2012