Polémique Israël-Onu : Ban demande à Israël de ne pas se tromper de cible

L’Orient le Jour avec AFP, mardi 2 février 2016

Le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon a demandé lundi au gouvernement israélien de ne pas se tromper de cible, après avoir essuyé de vives critiques pour ses propos sur l’occupation et la colonisation israéliennes.

Dans une tribune libre publiée par le New York Times, M. Ban déplore que "certains s’en prennent au messager - en déformant mes propos pour en faire une justification de la violence".

Israël "ne peut pas continuer de s’en prendre à tous les critiques de bonne foi", estime-t-il en affirmant "avoir énoncé une simple vérité".

Ban Ki-moon avait fustigé mardi la colonisation israélienne en Cisjordanie et souligné la "frustration" des Palestiniens soumis à l’occupation. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu l’avait alors accusé "d’encourager le terrorisme".

Dans sa tribune libre, M. Ban reprend pour l’essentiel son analyse sur l’impasse au Proche-Orient. Il réaffirme en particulier que les jeunes Palestiniens "perdent espoir devant ce qui apparaît comme une occupation brutale, humiliante et sans fin". Il souligne que "le statu quo est intenable" et demande aux Israéliens et aux Palestiniens de faire des "compromis difficiles" pour sauver le processus de paix, en panne depuis deux ans.

Les autorités israéliennes doivent effectuer "des changements importants dans leurs politiques envers la Cisjordanie et Gaza tout en sauvegardant les intérêts légitimes de sécurité d’Israël".

De leur côté les Palestiniens doivent "mettre la Cisjordanie et Gaza sous le contrôle d’une autorité gouvernementale unique et démocratique" et prendre des "mesures préventives pour mettre fin aux attaques contre des Israéliens", notamment en stoppant la construction de tunnels à Gaza.

M. Ban réitère aussi sa condamnation du terrorisme, de "l’incitation à la violence et de la glorification des tueurs".