Palestinien brûlé vif en 2014 : le principal accusé israélien condamné à la prison à vie

Le Monde avec AFP, mercredi 4 mai 2016

Palestiniens soutenant la famille de la victime à l'extérieur du tribunal, à Jérusalem, le 3 mai. AHMAD GHARABLI / AFP

Un tribunal de Jérusalem a condamné mardi 3 mai à la prison à vie le principal accusé israélien dans le meurtre d’un Palestinien brûlé vif en 2014, un crime qui avait profondément marqué l’opinion palestinienne et contribué à l’escalade des violences menant à la guerre de Gaza.

Yosef Haim Ben David, un juif de 31 ans, était l’accusé numéro un au procès de l’enlèvement et de l’assassinat d’un Palestinien de 16 ans, Mohammed Abou Khdeir, le 2 juillet 2014 à Jérusalem-Est, partie palestinienne de Jérusalem annexée et occupée par Israël.

En plus de la perpétuité, le tribunal a condamné Yosef Haim Ben David à vingt années supplémentaires, sans détailler à quoi cette période correspondait. Le procureur, Uri Korb, avait toutefois demandé au tribunal de condamner l’accusé, en plus de la prison à vie pour le meurtre de l’adolescent, à vingt ans pour son enlèvement, à douze ans pour une tentative manquée d’enlèvement d’un autre enfant palestinien la veille, et à trois ans pour des incendies criminels contre des biens palestiniens.

Colère de la famille

La famille du disparu a laissé éclater sa colère contre l’accusé au moment du verdict, l’insultant et réclamant sa mort.

La perpétuité est la peine la plus lourde que le tribunal pouvait infliger. En dehors de crimes spécifiques comme les crimes de guerre ou de trahison, la peine de mort est abolie pour meurtre depuis 1954.

Deux complices de Ben David, issus de familles ultraorthodoxes juives et mineurs au moment des faits, ont été condamnés l’un à la perpétuité et l’autre à vingt et un ans de prison le 4 février par le même tribunal.