Netanyahu accuse Ban Ki-moon d’"encourager le terrorisme"

Le secrétaire général de l’ONU a vivement critiqué la poursuite de la colonisation israélienne en Cisjordanie occupée, appelant à un gel des constructions.

Le Point avec AFP, mercredi 27 janvier 2016

Après les critiques de Ban Ki-moon évoquant devant le Conseil de sécurité la frustration grandissante des Palestiniens face à l’occupation israélienne, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accusé mardi le secrétaire général de l’ONU d’« encourager le terrorisme ». « Les commentaires du secrétaire général de l’ONU encouragent le terrorisme », a dit Benjamin Netanyahu dans un communiqué. « Il n’y a aucune justification du terrorisme. Les assassins palestiniens ne veulent pas bâtir un État, ils veulent détruire un État. »

174 morts depuis octobre

Ban Ki-moon a vivement critiqué mardi la poursuite de la colonisation israélienne en Cisjordanie occupée, appelant à un gel des constructions. La « frustration de Palestiniens s’accroît sous le poids d’un demi-siècle d’occupation et de paralysie du processus de paix », a-t-il dit en s’adressant au Conseil de sécurité lors d’un débat sur le Proche-Orient. La poursuite de la colonisation « est un affront fait à la population palestinienne et à la communauté internationale (...) et soulève des questions fondamentales sur l’engagement d’Israël envers une solution à deux États », Israël et un État palestinien, a ajouté le secrétaire général de l’ONU.

La Cisjordanie occupée ainsi que Jérusalem et Israël sont secoués depuis le 1er octobre par des violences qui ont fait 159 morts du côté palestinien et 25 du côté israéliens= depuis le 1er octobre, selon un décompte de l’Agence France-Presse. Un Américain et un Érythréen ont également été tués dans les violences. La majorité des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d’attaques. Ban Ki-moon a aussi réitéré mardi sa condamnation des attaques menées depuis plusieurs mois par des Palestiniens contre des civils israéliens, et des tirs de roquettes sur Israël depuis Gaza.