Le cinéma Utopia de Toulouse vandalisé

AFPS 31 , vendredi 12 février 2016

Le cinéma Utopia de Toulouse vandalisé

Dans la nuit du 24 au 25 janvier dernier le cinéma Utopia de Toulouse a été vandalisé par un groupe d’individus non identifiés qui ont cependant été qualifiés d’activistes pro-israéliens par la Ligue de Défense Juive sur son site internet. Les portes et serrures du cinéma, ont subi des dégâts importants estimés à environ 4000€. L’objectif de ce groupe était d’empêcher la tenue d’une rencontre prévue dans le cadre des mobilisations pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah, le plus ancien détenu politique en France. Des affiches ont été collées sur les portes et les murs assimilant ce dernier ainsi que la campagne BDS à Mohammed Mehra, reprenant ainsi un amalgame bien connu du CRIF rendu explicite par l’interview de son président régional à la Dépêche du Midi [1]. La rencontre prévue s’est tout de même déroulée le soir même, avec projection du film « Après la guerre c’est la guerre ».Il est essentiel dans cette période que les débats, les échanges et les rassemblements puissent avoir lieu malgré la violence et les amalgames utilisés pour faire taire ceux et celles qui contestent.

AFPS-31 s’est associée à la condamnation par de nombreuses associations locales de ces actes inadmissibles et à la demande faite aux autorités de les faire cesser par l’identification des auteurs et en prenant les dispositions nécessaires pour les empêcher de nuire.

AFPS-31 assure de sa solidarité le cinéma Utopia dans sa lutte toujours d’actualité pour sauvegarder la liberté d’expression.