Jérusalem-Est : Israël fait avancer un projet d’extension d’une colonie

L’Orient le jour avec AFP , mardi 26 juillet 2016

Israël a pris des mesures pour faire avancer la construction de 770 logements pour des colons israéliens à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville occupée par Israël, ont annoncé lundi des responsables, déclenchant les condamnations de l’ONU et des Palestiniens.

La colonisation, notamment à Jérusalem, est considérée par la communauté internationale comme le principal obstacle à la paix entre Israéliens et Palestiniens. Ces logements, qui viendront agrandir la colonie de Gilo, dans le sud de Jérusalem-Est, font partie d’un plan de construction d’environ 1.200 unités de logement voté il y a trois ans, a précisé l’ONG israélienne Ir Amim.

Ir Amim explique que le Comité de la municipalité juive de Jérusalem chargé de l’aménagement a rendu public des plans soumis à une consultation publique avant un vote les entérinant.

"Ces plans ne sont pas nouveaux et ont été approuvés il y a trois ans", affirme dans un communiqué le bureau du chef de la municipalité juive de Jérusalem Nir Barkat. "Les discussions récentes du Comité municipal chargé de l’aménagement concernaient des détails techniques sur la distribution des constructions dans le cadre du projet déjà approuvé".

La présence de près de 600.000 colons israéliens à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, le territoire palestinien qui la borde et qu’Israël occupe depuis près de 50 ans, est considérée comme illégale par la communauté internationale qui la dénonce régulièrement.

L’envoyé spécial de l’Onu pour le processus de paix au Proche-Orient Nickolay Mladenov a dit dans un communiqué "condamner fermement la décision récente des autorités israéliennes de faire avancer les plans de construction de 770 logements dans la colonie de Gilo, édifiée sur des terres de localités palestiniennes occupées entre Bethléem et Jérusalem-Est".

Le numéro deux de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saëb Erekat, a, lui, dénoncé une décision "qui reflète une fois de plus l’échec de la communauté internationale à arrêter l’expansion des colonies israéliennes".