Jean-Claude Lefort relaxé, les officines pro-israéliennes déboutées

Communiqué de l’AFPS, lundi 27 juin 2016

Jean-Claude LEFORT, qui était poursuivi pour provocation à la discrimination à l’initiative des associations France-Israël et Avocats sans frontières, a été relaxé par le Tribunal correctionnel de Créteil dans son jugement prononcé le 24 juin 2016. Il lui était reproché d’avoir appelé au boycott de produits supposés provenir d’Israël. Son avocat, Me Bérenger Tourné, qui a eu accès aux motifs de la décision, souligne le caractère exemplaire de la décision du Tribunal en ce qu’elle rappelle la primauté de la liberté d’expression en tant que liberté fondamentale et précise que le mobile politique revendiqué par M. LEFORT, en faveur de la cause palestinienne, s’inscrit dans le cadre d’un « débat d’intérêt général international ». Le Tribunal a jugé que les dires reprochés à M. LEFORT ne comportaient aucune incitation à adopter un « acte positif de discrimination », s’agissant simplement de propos invitant à « une prise de conscience ».