Jean-Claude Lefort : le Parquet prend le relais des officines pro-israéliennes

Communiqué de l’AFPS, jeudi 30 juin 2016

Le Parquet prenant le relais des officines pro-israéliennes, fait appel contre la décision du tribunal de Créteil relaxant Jean-Claude Lefort, Président d’honneur de l’AFPS.

On ne voit pas le Parquet, directement lié au ministère de la Justice, prendre d’initiative contraire à la politique pénale du gouvernement.

L’actuel garde des sceaux écrivait pourtant le 20 novembre à Christiane Taubira, à propos des appels au boycott : « L’incitation à punir ce militantisme constitue une atteinte à la démocratie et aux libertés fondamentales, telles que la liberté d’expression, qui ne doivent faire l’objet de limitations qu’en cas de déclarations ou de faits inacceptables et contraires aux valeurs républicaines. »

Nous en concluons qu’il existe une volonté politique au plus haut sommet de l’Etat d’entretenir amalgames et confusion entre action citoyenne et actes antisémites dont Jean-Claude Lefort ne peut être suspecté.

Nous l’assurons de notre soutien total et poursuivrons sans nous laisser intimider notre campagne pour le boycott, le désinvestissement, les sanctions à l’égard d’un Etat, Israël, qui viole de façon constante le droit international.

Le Bureau national