Gaza. Les militantes du « bateau des femmes » expulsées d’Israël

La dernière des militantes du bateau intercepté par la marine israélienne alors qu’il projetait de rallier la bande de Gaza devait être expulsée ce vendredi après-midi.

L’Humanité avec AFP, vendredi 7 octobre 2016

"Toutes les occupantes du bateau ont quitté Israël sauf une femme, qui prendra l’avion pour Oslo cet après-midi", ont déclaré les autorités israéliennes. Il s’agit d’une étudiante norvégienne, Synnie Sofie Reksten, qui était la plus jeune des 13 femmes à bord du Zaytouna-Oliva, arraisonné mercredi soir à 35 milles nautiques des côtes de Gaza. Les militantes, dont la Nord-Irlandaise Mairead Maguire, prix Nobel de la paix, et la parlementaire algérienne Samira Douaifia, avaient embarqué en Europe pour tenter de rallier l’enclave palestinienne, soumise depuis dix ans à un sévère blocus terrestre, aérien et maritime par Israël. Après l’interception de leur embarcation, les militantes avaient été escortées jusqu’au port israélien d’Ashdod. Elles ont été placées en détention avant d’être expulsées.

L’armée israélienne n’a pas dit ce qu’il allait advenir du bateau qui se trouve toujours à Ashdod.

Depuis 2008, plusieurs expéditions civiles ont tenté, sans succès, de forcer le blocus maritime de la bande de Gaza, territoire palestinien coincée entre l’Egypte, la Méditerranée et Israël et où le mouvement islamiste Hamas -ennemi d’Israël- est au pouvoir. En 2010, un assaut israélien sur une flottille s’était soldé par la mort de dix militants turcs à bord d’un navire, provoquant une grave crise entre Israël et la Turquie.