Film LA TERRE PARLE ARABE

Palestine 13 - Marseille, vendredi 6 novembre 2015

vendredi 6 novembre 2015 : 17h00

le 6 novembre à 17h, dans la cadre de la 16e édition du film documentaire, projection à l’Alcazar, cours Belsunce à Marseille du film LA TERRE PARLE ARABE de Maryse Gargour ( Grèce - 2007- 61 mn -VOST)

"À la fin du XIXe siècle, le Sionisme apparaît sur la scène internationale. Il traduit le désir de créer un État juif quelque part en Terre de Palestine. Or, depuis des millénaires, la Palestine étant habitée par le peuple arabe de Palestine, les Palestiniens. Comment concilier alors pour les leaders sionistes leurs ambitions politiques et la réalité palestinienne de la fin du XIXe siècle ? Suivie d’une rencontre avec la réalisatrice.en partenariat avec le Centre Méditerranéen de la Communication .

Présentation du film sur le site de l’Association France Palestine Solidarité « La Terre parle arabe » croise le regard de l’historien et du cinéaste pour soulever une vérité brûlante, celle du nettoyage et de la spoliation de la terre palestinienne par les sionistes.

Fin XIXème le sionisme, mouvement politique( juif) minoritaire, apparaît sur la scène internationale. Son but est de créer un Etat pour les Juifs quelque part dans le monde. Ce choix se portera finalement sur la Palestine. Cependant cette terre palestinienne « parle arabe » et se trouve habitée par un peuple, les Palestiniens.

Pour mettre en avant leur projet, les leaders sionistes élaborent une solution bien avant la déclaration Balfour de 1917. Il s’agit de penser d’abord et d’organiser ensuite le transfert de la population locale palestinienne hors de sa terre. Tous les moyens seront utilisés pour cela et en particulier la force brutale. Ce projet, élaboré en secret dans les premières années, sera progressivement mis en avant par ses leaders après la grande révolte palestinienne de 1936 au cours de laquelle toutes les formes d’oppositions à ce projet par les Palestiniens seront fortement réprimées par la puissance mandataire britannique.

Le film de Maryse Gargour est construit essentiellement sur des citations des leaders sionistes, sur des archives audiovisuelles inédites, sur la presse de l’époque et sur des documents diplomatiques occidentaux croisés avec des témoignages de personnes ayant vécu directement cette période. Le fil conducteur historique est donné par l’historien Nur Masalha. « La Terre parle arabe » croise le regard de l’historien et du cinéaste pour soulever une vérité brûlante, celle du nettoyage et de la spoliation de la terre palestinienne par les sionistes.

S. Mansour, lundi 28 avril 2008

contact : j.gueury@gmail.com