Echange entre un lycée catholique vendéen et une école chrétienne de Jérusalem

AFPS 85, mardi 15 mars 2016

A La Roche-sur-Yon, de jeunes palestiniennes au lycée St-François-d‘Assise

Le lycée Saint-François-d’Assise de La Roche-sur-Yon accueillait en mars douze lycéennes de l’école des Sœurs Notre Dame du Rosaire de Jérusalem.

Ce séjour de huit jours fait suite à des échanges de correspondance entre les jeunes palestiniennes et des élèves de classe de seconde « littérature et société » du lycée.

Cette coopération entre une école française et palestinienne s’est concrétisée grâce au réseau Barnabé http://wwwreseaubarnabe.org/, une plate-forme d’échange entre des établissements catholiques coopérant avec des écoles chrétiennes de Palestine et d’Israël (Terre sainte pour les chrétiens).

JPEG - 42 ko
5 des 12 jeunes palestiniennes de l’école du Rosaire de Jérusalem et leur professeur de français, Sireen.

Bertrand Potier, directeur du lycée et Ghislain Fauchard, professeur d’anglais et référent pour les relations internationales du lycée sont à l’initiative de ce séjour. Lors d’un voyage en 2013 en Palestine et Israël, ils sont entrés en contact avec l’école chrétienne du Notre Dame du Rosaire de Jérusalem, située près du camp de réfugiés de Chouafat.

3 ans après, 12 collégiennes accompagnées de Sireen, leur professeur de français, ont débarqué à la Roche. Non sans suspens ! Les vols et visas sont toujours difficiles à obtenir. Elles ont pris un vol à Tel Aviv et ont pour leur plus grande joie découvert la Vendée et leurs correspondantes en chair et en os.

Les jeunes filles étaient hébergées dans des familles. Elles ont pu participer à des cours au sein du lycée épaulées par Sophie Peter-Hernoust, professeur de lettres. Elles ont visité la Roche-sur-Yon, son musée du chocolat, Nantes...

Parmi les 12 jeunes palestiniennes, 3 sont chrétiennes. Sireen est de religion musulmane.

Le lycée souhaite poursuivre cette coopération en proposant aux jeunes collégiennes vendéennes un séjour à Jérusalem en lien avec l’école Notre Dame de la Rosace. Reste à convaincre les familles que la Palestine est une terre d’accueil et que les jeunes palestiniens ne demandent qu’à faire fructifier et vivre ce type d’échange.

Une soirée chaleureuse, joyeuse et festive

Le lycée a organisé une soirée regroupant les élèves, des professeurs, les familles, les jeunes filles palestiniennes et des militants de l’Afps. Les jeunes filles de l’école de Jérusalem ont présenté une vidéo sur la Palestine et ses réalités : l’oppression israélienne, mais aussi des jeunes palestiniens qui aiment la vie, la famille, étudier, faire du sport, s’amuser et sont fiers de leur terre.

Les invités ont pu se régaler avec du houmous et des gâteaux palestiniens. Les jeunes palestiniennes ont également donné quelques rudiments de vocabulaire en arabe au public. Elles ont dansé le dabké et lu en arabe et en français des poèmes de Mahmoud Darwich.

En retour, des collégiennes du lycée ont chanté et dansé sur une chorégraphie de Claude François. Sourires, rires, applaudissements, yeux brillants.... une soirée riche en émotion !