Vidéo : des policiers palestiniens repoussent l’armée israélienne

Nicolas Ropert, RFI, mardi 29 décembre 2015

PNG - 362.9 ko
Capture d’écran de la vidéo mise en ligne sur YouTube. © YouTube

Sur les réseaux sociaux, les Palestiniens ont exprimé leur fierté d’être Palestiniens après la publication d’une vidéo, lundi 21 décembre, montrant leur forces de l’ordre refuser et repousser des soldats israéliens illégitimes dans une zone A, c’est-à-dire à 100% sous contrôle palestinien.

Ajoutée le lundi 21 décembre sur internet, la vidéo montre une scène en banlieue de Ramallah : un groupe d’une dizaine de soldats israéliens à la recherche de lanceurs de pierre palestiniens. Ils sont dans une zone A, c’est à dire à 100% sous le contrôle palestinien en théorie. Peu de temps après, un commandant de la police palestinienne arrive sur place et exige le départ des soldats israéliens. Le ton monte comme on l’entend dans la vidéo. Les policiers palestiniens se disent même prêts à faire usage de leurs armes contre les israéliens s’ils n’obéissent pas. La discussion dure quelques minutes et les israéliens font finalement demi-tour suivi par leur jeep.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux Palestiniens se sont félicités de cette vidéo. Ils saluent la fermeté dont a fait preuve le commandant palestinien en repoussant les israéliens hors de la zone. Les commentaires sur internet affichent la fierté des Palestiniens quant à l’application des accords d’Oslo qui définissent les différentes zones de Cisjordanie.

Manquements israéliens

Les autorités palestiniennes dénoncent l’armée israélienne qui n’hésite pas à violer ces accords en menant des perquisitions ou des arrestations dans cette fameuse zone A. Ces manquements israéliens seraient justifiés par la lutte contre le terrorisme. Ces opérations devraient être logiquement menées par la police palestinienne mais les autorités israéliennes préfèrent bien souvent s’en occuper au détriment des accords passés.

Cette vidéo relance le débat sur la coordination sécuritaire entre Israéliens et Palestiniens. A plusieurs reprises, l’Autorité palestinienne à Ramallah a menacé d’y mettre fin, et ce serait toujours d’actualité. Concrètement, si cette coordination s’arrêtait, la division du travail sécuritaire entre Israéliens et Palestiniens cesserait aussi. Les conséquences seraient immenses. Il n’y aurait plus d’échange de prisonniers et une sorte de chaos pourrait s’installer dans les territoires palestiniens. Aujourd’hui, nous sommes encore loin de cette situation.

Ambiance de plus en plus tendue

Le président de l’État de Palestine, Mahmoud Abbas, sait bien qu’il ne pourra plus revenir en arrière s’il prend cette décision. Les réunions hebdomadaires entre forces israéliennes et palestiniennes se poursuivent néanmoins. Mais un responsable au sein de la police palestinienne indiquait récemment que l’ambiance était de plus en temps tendue. Un peu à l’image de ce que montre cette dernière vidéo.