VICTOIRE !

AFPS, lundi 14 mai 2012

La commission centrale de la direction de la grève de la faim des prisonniers palestiniens, réunie à la prison d’Ashkelon, a validé l’accord transmis par le médiateur égyptien et qui prenait en compte l’essentiel de leurs revendications : fin du dossier de la détention administrative (les détenus concernés seront jugés ou libérés), fin des mesures de mise à l’isolement, fin de la privation de visite pour les familles de Gaza…

C’est là une très grande victoire.

Le gouvernement israélien et l’administration pénitentiaire ont été contraints de faire droit aux revendications des prisonniers palestiniens après des semaines de lutte et une longue journée de négociations ce 14 mai.

Cette victoire est celle des prisonniers qui, en entamant avec une totale détermination une grève de la faim préparée de longue date, ont fait la preuve de leur haut niveau d’organisation et de conscience politique. Elle n’a pu être menée que par l’union de toutes les forces politiques et a apporté la preuve que l’unité nationale est déterminante pour faire reculer les autorités israéliennes.

Elle est, par là même, la victoire de tous les Palestiniens qui ne lui ont pas ménagé leur soutien.

Elle est intervenue malgré le mutisme des pays européens et des Etats-Unis, et a rencontré le soutien de l’opinion internationale en dépit d’un incompréhensible et injustifiable black-out médiatique. Elle constitue un puissant encouragement à la résistance civile et populaire du peuple palestinien tout entier et un appel à renforcer le mouvement international de solidarité pour que justice lui soit rendue.

Le Bureau national de l’AFPS, le 14 mai 2012