Une majorité d’Israéliens contre l’idée que les colonies renforcent la sécurité

RTBF avec Belga, vendredi 11 mars 2016

La colonie israélienne de Har Homa - © THOMAS COEX - AFP

Une majorité d’Israéliens réfutent l’argument de la droite israélienne selon lequel l’expansion des colonies en Cisjordanie occupée renforce la sécurité de l’Etat hébreu, selon une étude publiée mardi par un centre de recherches américain.

55% des Israéliens pensent que les colonies sont néfastes à la sécurité

Selon l’étude du Pew Research Center, basé à Washington, une majorité des Israéliens juifs interrogés (55%) estiment que les colonies sont néfastes à la sécurité du pays (30%) ou qu’elles n’y contribuent pas de façon significative (25%).

Une minorité d’entre eux (42%) adhèrent cependant à un des arguments de la droite au pouvoir selon lequel les colonies au sud et à l’est de Jérusalem et en Cisjordanie occupée, dont nombre d’entre elles sont situées sur des hauteurs stratégiques, constituent un atout sécuritaire de taille pour l’Etat hébreu.

Pour les Palestiniens et la communauté internationale, les colonies construites dans les territoires occupés par Israël depuis la guerre de 1967 sont des obstacles majeurs à la poursuite d’une solution négociée au conflit et à la création d’un Etat palestinien.

79% des Arabes israéliens se sentent victimes de discrimination

Le Pew Research Center précise tirer ses conclusions de 5 601 interviews en face-à-face avec des Israéliens entre octobre 2014 et mai 2015. Le centre dit s’être référé à la définition du Bureau central des statistiques de l’Etat hébreu pour la population israélienne qui inclut les Juifs vivant en Cisjordanie ainsi que les résidents arabes de Jérusalem-Est annexée.

Le centre de recherches indique en outre que 79% des Arabes israéliens, qui représentent 17,5% de la population totale israélienne sans compter les résidents arabes de Jérusalem-est, se sentent victimes de discriminations.