Un million de dollars pour une Palestinienne "meilleure enseignante du monde"

L’Orient le Jour avec AFP, mercredi 16 mars 2016

Hanan al-Hroub (Varkey Foundation)

Une enseignante palestinienne de Cisjordanie occupée, Hanane al-Hroub, a été désignée "meilleure enseignante du monde" par la Fondation Varkey, un prix parrainé par le souverain de Dubaï et assorti d’une récompense d’un million de dollars.

L’annonce de la lauréate 2016 a été faite dimanche par le pape François dans un message vidéo adressé à une cérémonie organisée à Dubaï à l’occasion d’un forum sur l’Éducation. "Je voudrais féliciter l’enseignante Hanane al-Hroub pour avoir remporté ce prix prestigieux du fait de l’importance qu’elle donne au jeu dans l’éducation des enfants", a souligné le pape. "L’enfant a le droit de jouer. Une part de l’éducation consiste à lui apprendre comment jouer parce qu’il apprendra, en jouant, comment devenir un (être) social et comment apprendre la joie de vie", a-t-il ajouté.

La cérémonie de remise du prix s’est tenue en présence du souverain de Dubaï, cheikh Mohammad ben Rached Al-Maktoum. Le versement de la récompense, 1 million de dollars, sera étalé sur 10 ans.

Hanane al-Hroub a grandi dans un camp de réfugiés et enseigne aujourd’hui dans un lycée d’al-Bireh en Cisjordanie. Elle a développé une méthode ludique qu’elle a résumée dans un livre "Jouer et apprendre" et a pour approche son rejet de la violence dans le milieu scolaire, souvent traumatisé par les retombées du conflit israélo-palestinien.

Plusieurs personnalités sont intervenues par vidéo lors de la cérémonie à Dubaï, dont le vice-président américain Joe Biden, le prince William, le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon et Bill Gates.

Sunny Varkey, l’initiateur de la Fondation portant son nom, a dit espérer voir l’exemple de Hanane al-Hroub "inspirer ceux qui s’apprêtent à embrasser le métier d’enseignant et jeter une lumière forte sur le formidable travail effectué chaque jour par les enseignants à travers la Palestine et le monde".