Un bateau de femmes pour briser le blocus de Gaza fait escale en France

Dans la continuation des Flottilles de la Liberté qui depuis 2008 ont tenté de se rendre à Gaza pour témoigner de la solidarité internationale aux Palestiniens de Gaza sous blocus, un bateau va à nouveau prendre la mer le 15 septembre prochain.

Plateforme des ONG françaises pour la Palestine, mercredi 14 septembre 2016

La Flottille, composée de deux navires (Amal-Hope et Zaitouna-Oliva) avec exclusivement des femmes à leur bord, partira de Barcelone, ville jumelée avec Gaza, et fera escale en France le 17 et 18 septembre à Ajaccio. [1]

Parmi les femmes qui prendront place à bord : Mairead Maguire, prix Nobel de la Paix, Naomi Wallace, auteur américaine de pièce de théâtre, la parlementaire néozélandaise Marama Davidson, la Norvégienne Gerd von der Lippe, écrivaine et ancienne star sportive, Eva Manly, réalisatrice de documentaires et photographe, l’universitaire Marilyn Porter, la députée suppléante suédoise Jeannette Escanilla…

Ces femmes veulent mettre en évidence la situation dramatique et injuste imposée aux deux millions de civils qui survivent dans la bande de Gaza, ce territoire occupé par Israël et sous blocus aérien, maritime et terrestre depuis 2006. [2] Depuis, elle subit des attaques militaires répétées et deux ans après l’attaque israélienne de 2014, seulement 10% des 11 000 maisons détruites ont été entièrement reconstruites. La situation humanitaire est désastreuse, le blocus impacte tous les aspects de la vie des Palestiniens de Gaza (logement, santé, agriculture, infrastructures, emploi...) et particulièrement les femmes et les enfants. Selon l’ONU, la bande de Gaza sera inhabitable d’ici 2020 si rien ne change.

Ces femmes – citoyennes, personnalités – navigueront dès le 15 septembre vers Gaza pour rappeler aux dirigeants du monde entier qu’il faut mettre un terme au blocus.

La flottille a reçu le soutien de plusieurs organisations et de députés européens [3].

Contact en France : Claude Léostic cleostic@free.fr