Un Palestinien recherché par Israël retrouvé mort à l’ambassade de Palestine à Sofia

Le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), le mouvement de gauche dont M. Nayef était un cadre, a estimé dans un communiqué, citant la famille Nayef, qu’il s’agissait d’"un assassinat".

OLJ avec AFP, samedi 27 février 2016

Le Palestinien Omar Nayef, qui s’était évadé en 1990 d’une prison israélienne où il purgeait une peine de prison à vie pour complicité de meurtre d’un colon israélien, a été trouvé mort vendredi dans la cour de l’ambassade de Palestine à Sofia, a annoncé le ministère de l’Intérieur bulgare.

"Omar Nayef Hassan Zayed, 51 ans, est l’homme retrouvé mort à l’ambassade de Palestine. Israël avait récemment demandé son extradition", a indiqué un haut responsable du ministère de l’Intérieur, Gueorgui Kostov.

Omar Nayef résidait en Bulgarie depuis 22 ans avec sa femme bulgare et leurs trois enfants, a ajouté cette source.

Selon l’Autorité palestinienne et des proches d’Omar Nayef, ce militant de gauche s’était réfugié à l’ambassade de Palestine il y a deux mois après avoir été l’objet de "menaces", et afin d’échapper à une possible extradition.

Le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), le mouvement de gauche dont M. Nayef était un cadre, a estimé dans un communiqué, citant la famille Nayef, qu’il s’agissait d’"un assassinat".

La radio bulgare a évoqué une chute du 4e étage de l’ambassade, une information qui n’a pas été confirmée de sources officielles.

La justice bulgare avait accepté en fin d’année dernière d’examiner une demande d’extradition présentée par Israël. Le tribunal de Sofia avait toutefois renvoyé une audience prévue le 14 décembre dernier car l’intéressé n’avait pas été trouvé à son adresse, selon le ministère bulgare.

Omar Nayef avait été condamné en 1986 pour complicité de meurtre d’un colon israélien. Il avait profité d’un séjour à l’hôpital à Bethléem en 1990 pour s’évader, avant de rejoindre la Bulgarie en 1994.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé la formation d’une "commission d’enquête sur les circonstances mystérieuses de la mort d’Omar Nayef", selon l’agence officielle palestinienne Wafa. Les Palestiniens accusent régulièrement les services de renseignement israéliens, notamment le Mossad, de viser leurs activistes à travers le monde.

Le chef du Hamas dans la bande de Gaza, Ismaïl Haniyeh, a d’ailleurs aussitôt dénoncé "un nouveau crime des sionistes". Il a en outre appelé "les pays du monde à ne pas permettre que le sang palestinien coule en dehors des frontière de la Palestine, comme la résistance palestinienne contient ses activités à l’intérieur de ces frontières".

Cette mort survient au lendemain du retour d’Israël du Premier ministre bulgare Boïko Borissov, après une visite de deux jours. Le dirigeant bulgare a indiqué vendredi que la question de l’extradition de M. Nayef avait été soulevée tant par Israël que par l’Autorité palestinienne à cette occasion.

le mouvement islamiste contrôle l’enclave palestinienne sous blocus israélien.