Un Palestinien blessé par des soldats israéliens en mars succombe

L’Orient le Jour avec AFP, mardi 11 avril 2017

Un adolescent palestinien atteint par des balles israéliennes en mars lors de heurts en Cisjordanie occupée a succombé à ses blessures lundi, a indiqué le ministère palestinien de la Santé.

Les affrontements survenus le 23 mars avaient déjà coûté la vie à un autre adolescent palestinien de 16 ans et fait trois blessés. L’un des blessés, Jassem Mohammed Nakhla, âgé de 17 ans, a succombé à ses blessures à la tête dans un hôpital israélien, a annoncé le ministère palestinien.

Au moment des faits, l’armée israélienne avait indiqué que des soldats avaient tiré sur des Palestiniens qui jetaient des cocktails Molotov en direction de la colonie juive de Bet El, près du camp de réfugiés de Jalazoun.

Les Territoires palestiniens, Jérusalem et Israël ont été le théâtre d’une vague de violences qui a coûté la vie à 260 Palestiniens, 41 Israéliens, deux Américains, un Jordanien, un Erythréen et un Soudanais depuis le 1er octobre 2015, selon un décompte de l’AFP.

La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d’attaques anti-israéliennes, souvent commises à l’arme blanche par de jeunes gens isolés. L’intensité des violences a diminué ces derniers mois.