Un 2e Palestinien tué par l’armée israélienne lors de heurts à Gaza

L’Orient Le Jour, samedi 16 janvier 2016

Un deuxième Palestinien a été tué vendredi par des tirs de l’armée israélienne lors de heurts à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, a indiqué à l’AFP le porte-parole du ministère palestinien de la Santé.

"Mohammed Abou Zaïda, 18 ans, a été mortellement touché au cou par des tirs de l’armée israélienne" et "Mohammed Qita, 26 ans, a été tué par des tirs dans le ventre" lors d’affrontements à l’est du camp de réfugiés d’Al-Boureij, a indiqué Achraf al-Qodra.

Il a indiqué que 15 autres Palestiniens avaient été blessés par balles lors de ces heurts survenus lors de cette traditionnelle journée de mobilisation dans les Territoires occupés, soulignant que le bilan peut encore grimper.

Des affrontements ont également éclaté dans plusieurs localités de Cisjordanie occupée, a rapporté le Croissant-Rouge palestinien.

De son côté, l’armée israélienne a affirmé faire face à "de multiples émeutes" le long de la frontière de l’enclave palestinienne sous blocus.

Près d’Al-Boureij, "des dizaines d’émeutiers ont pénétré dans la zone tampon et tentaient de s’en prendre à la barrière" qui sépare la bande de Gaza d’Israël, a expliqué l’armée. "Les soldats les ont interpellés et ont tiré en l’air, avant de tirer sur les émeutiers qui représentaient une menace d’infiltration".

Les Territoires palestiniens et Israël sont en proie à une vague de violences qui a fait 154 morts côté palestinien et 23 côté israélien depuis le 1er octobre, selon un décompte de l’AFP.

La majorité des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d’attaques contre des civils ou des membres des forces israéliennes, commises principalement à l’arme blanche. Les autres Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes lors d’affrontements.

Un Américain et un Erythréen ont également trouvé la mort dans ces violences.