Trump veut tuer l’espoir d’un État palestinien

La nouvelle stratégie américaine est tout entière dirigée contre l’Iran. Pour cela, le président veut entamer une nouvelle étape dans les relations entre Israël et des pays sunnites, dont l’Arabie saoudite, qui sont au beau fixe. Une paix qui se ferait au détriment des Palestiniens.

Pierre Barbancey, l’Humanité, lundi 20 février 2017

Benyamin Netanyahou ne pouvait espérer mieux. Il savait qu’en se rendant à Washington pour sa première visite officielle aux États-Unis depuis l’élection de Donald Trump, le tapis rouge allait être déroulé. Mais ce qui s’est produit a dépassé toutes ses attentes. Confirmant et amplifiant des déclarations faites la veille par un responsable de la Maison-Blanche -« La paix est l’objectif, que cela soit sous la forme d’une solution à deux États si c’est ce que les parties veulent, ou quelque chose d’autre si les parties le veulent » -, Trump a asséné, hier, aux côtés du premier ministre israélien, comme un tweet vivant : « La solution à deux États n’est pas la seule possible » ; les Palestiniens doivent se débarrasser « de la haine » ; les Nations unies ont traité Israël de manière « très injuste » et il a promis de ne jamais laisser l’Iran obtenir l’arme nucléaire. Enfi n, coup de grâce de Trump : « Le partenariat entre nos deux pays bâti sur nos valeurs communes a fait progresser la cause de la liberté humaine, de la dignité et de la paix » !

>>Lire la suite