Triste nouvelle

L’AFPS, jeudi 10 novembre 2016

Notre amie Monique Kermel, militante de longue date au groupe AFPS Paris Centre, a quitté sa famille et ses amis le 1er novembre 2016. Franco-Guyanaise et militante de la première heure, elle nous racontait avoir participé à la création du premier comité de solidarité avec le peuple palestinien lors de ses études à Toulouse. Elle était très impliquée dans le soutien à la Palestine qu’elle diffusait jusqu’en Guyane et en Martinique. Elle entretenait des relations avec ses amis Palestiniens, particulièrement du milieu médical, connus lors de ses missions là-bas, et notamment les palestiniens d’Hebron et du camp d’Al Fawar.

Très handicapée de la colonne vertébrale, Monique ne pouvait plus participer à nos actions du fait de ses difficultés à marcher et à rester debout. Elle s’était repliée sur des activités plus humbles mais tellement utiles et venait régulièrement aider pour la mise sous enveloppe de la revue PALSOL ou prêter main forte ponctuellement à la commission parrainages d’enfant.

De son domicile, elle diffusait de l’huile d’olive auprès de ses amis et restait en contact étroit avec nous. Nous allions lui apporter l’huile et chaque visite était un bonheur, elle aimait discuter et nous parlait de ses activités militantes, de son goût pour la poésie et la littérature, et nous y rencontrions ses amis, notamment Guyanais.

Depuis quelques mois, elle était atteinte d’un cancer du foie, elle connaissait l’issue de sa maladie et s’y était préparée avec un courage et une dignité remarquables, son dernier acte de générosité a été de léguer son corps à la science. Elle nous a quitté discrètement, comme elle savait faire. Elle nous manque déjà.

Nous garderons longtemps dans nos cœurs ce message qu’elle écrivait dans son dernier mail :

"chenbé rèd !!!pa moli" !!! Comme on dit en créole, cela veut dire : résiste, ne faiblis pas !!!!