Soutien à Khalida Jarrar et à la militante BDS Hasna lors de la journée des femmes à Clermont-Ferrand

AFPS 63, mercredi 16 mars 2016

Environ 150 femmes et hommes d’âges variés, certainEs portant des lampions, ont participé à une manifestation allant du centre ville à la préfecture, ce 8 mars, à l’appel de 18 organisations (*).

Lors des prises de parole devant la préfecture, une militante de Solidaires 63 porte-parole du collectif organisateur a inclus la déclaration de la Palestinienne Khalida Jarrar dans son discours. Un militant AFPS 63, vêtu du t-shirt de BDSF « Boycott Israel Apartheid / Justice en Palestine », est ensuite intervenu pour lire une déclaration basée sur le communiqué du Collectif 8 mars pour TouTEs au sujet de la répression de la militante Hasna portant un t-shirt BDSF, et a appelé à se mobiliser pour la liberté d’expression (**). Après les différentes prises de parole, les participantEs ont chanté des chansons sur la lutte des femmes.

(*) Alternative Libertaire Auvergne, Brut de béton production, CGA63 , CGT63, Ensemble 63, Femmes et hommes d’avenir, FSU63 , JC63, LDH63, Le Planning Familial63, Les Ingénues, NPA Clermont, Osez le féminisme63, Parti de Gauche63, PCF63, Solidaires63, UEC63, UNEF Auvergne. http://olf63.canalblog.com/archives/2016/03/01/33452144.html

(**) Déclaration d’AFPS 63 :

Le Collectif féministe 8 mars Pour TouTEs a organisé une manifestation le 6 mars à Paris dans le quartier populaire de Belleville, rassemblant plusieurs milliers de personnes.

Au cours de cette manifestation, des policiers en civil et en uniforme ont arrêté la manifestante Hasna, dans son cortège. Pourquoi ? Parce qu’elle arborait un T-shirt de la campagne BDS, Boycott Désinvestissement Sanctions, contre l’apartheid israélien : « Boycott Israël Apartheid / Justice en Palestine ».

La manifestation a stoppé sa progression pendant une heure, rassembléEs en masse devant le commissariat pour exiger sa libération : cette stratégie a payé, la manifestation a obtenu sa libération. La manifestante est maintenant convoquée au commissariat du 3ème, lundi 14 mars à 14h pour répondre d’ « incitation à la haine en raison de l’origine par écrit » .

La campagne BDS France et l’AFPS ont déjà été informées et la mobilisation de solidarité s’organise pour assurer le soutien politique et militant nécessaire à la manifestante.

Le Collectif féministe 8 mars Pour TouTEs alerte le mouvement social et militant : cette arrestation en pleine manifestation est des plus inquiétantes quant à la politique de criminalisation des luttes du mouvement social et syndical, dans le contexte de l’état d’urgence. L’État policier, la répression politique et raciste ne cessera que par un rapport de force offensif et intraitable : notre solidarité doit être sans faille, nous y appelons aujourd’hui plus que jamais.

Le mouvement BDS à l’appel du peuple palestinien est un mouvement citoyen, antiraciste et non-violent. Avec lui, défendons la liberté d’expression !

Liberté d’expression ! Liberté d’expression !