SOS Palestine : le point de l’utilisation des dons en 2016

L’AFPS, mercredi 18 janvier 2017

Pour l’année 2016, le fonds SOS de l’AFPS disposait d’un peu plus de 100 000 euros. Nous avons choisi de mettre une priorité aux actions de soutien aux enfants et aux femmes, et géographiquement pour les populations palestiniennes de la Bande de Gaza et des camps de réfugiés du Liban. Les fonds disponibles ont alors été répartis de la manière suivante :

  • 40 000 euros pour les réfugiés du Liban, en partenariat avec les associations Najdeh et Beit Attfal Assumoud (NISCVT),
  • 30 000 euros pour la population de Gaza dans le domaine de l’éducation et du soutien psychologique, en partenariat avec les ONG UHWC et PMRS, très actives dans la Bande de Gaza
  • 30 000 euros pour la population de Gaza dans le domaine de la santé, en partenariat avec les associations Culture et Pensée Libre et Nawa for Culture and Arts.

Tous ces dons ont fait l’objet de conventions écrites avec les associations bénéficiaires. Un grand merci à nos donatrices et donateurs qui ont permis la réalisation de ces projets.

Pour les réfugiés du Liban

Les 40 000 euros ont été répartis à parts égales entre les associations Najdeh et Beit Attfal Assumoud (NISCVT).

Najdeh

Fondée en 1976, Najdeh est une association de défense du droit des femmes et la promotion du développement pour la communauté palestinienne, en faveur des droits humains, de la justice sociale et de l’égalité hommes-femmes. Elle opère à travers 34 centres répartis dans 9 camps de réfugiés officiels et 3 regroupements de réfugiés. Elle agit dans les domaines de la formation professionnelle, du soutien psycho-social, des activités pré-scolaires et de la prévention de la violence domestique. C’est un partenaire de longue date de l’AFPS.

Notre don de 20 000 euros est consacré à un projet de formation professionnelle et d’accès à l’emploi pour 50 femmes et hommes de 18 à 35 ans (avec une majorité de femmes) dans le camp de Baddawi, dans les domaines de la conception graphique, de la coiffure / soins de beauté, de la comptabilité et de la réparation de téléphones portables. Le déroulement de ce projet est prévu de septembre 2016 à juin 2017.

Beit Attfal Assumoud (NISCVT)

Beit Attfal Assumoud a été fondée en 1976 après le massacre du camp de Tel El-Zaatar. Elle intervient dans dix camps de réfugiés palestiniens du Liban, dans les domaines de l’aide sociale, de la santé, des services éducatifs et culturels pour les enfants palestiniens et leurs familles. Cette ONG est aussi, depuis de nombreuses années, notre partenaire pour les parrainages d’enfants au Liban.

Notre don de 20 000 euros a été consacré à l’acquisition d’un nouveau fauteuil dentaire, et des équipements associés, pour la clinique dentaire pour enfants du camp de Naher El-Bared.

Action médicale à Gaza

30 000 euros ont été consacrés à ce poste. Nous les avons répartis à parts égales entre deux ONG de référence très actives dans la Bande de Gaza : UHWC et PMRS.

UHWC

Fondée en 1985, UHWC (Union of Health Works Committees) est une des ONG palestiniennes de référence dans le domaine de la santé.

UHWC-Gaza fait fonctionner 5 centres de santé, un hôpital et quatre centres communautaires dans la Bande de Gaza. Elle emploie 425 professionnels, et environ 300 000personnes bénéficient chaque année de ses services. Inauguré en 1997, l’hôpital Al Awda à Jabaliya (nord de la Bande de Gaza), est une référence dans de nombreux domaines et a soigné 5 000 personnes pendant l’agression israélienne de 2014.

Notre don a été consacré à l’achat de médicaments et de consommables hospitaliers, dont une liste précise et chiffrée nous a été fournie par UHWC.

PMRS

PMRS (Palestinian Medical Relief Society) est aussi une ONG palestinienne de référence dans le domaine de la santé. Elle est très active dans la Bande de Gaza, à travers une dizaine de centres, dont quatre centres de santé, un centre pour les maladies chroniques, deux centres pour handicapés, deux centres de physiothérapie, un centre pour les dispositifs d’assistance, ainsi que des cliniques mobiles. Ses programmes recouvrent la santé des femmes, des enfants, la prévention des maladies chroniques, les handicapés, l’assistance humanitaire. Notre don a été consacré pour partie (12 000 euros) au renforcement de l’action des centres de santé en direction des enfants, et le reste (3 000 euros) à un soutien financier au transport des enfants qui reçoivent des soins en-dehors de la Bande de Gaza.

Actions de soutien à l’enfance à Gaza

Ces actions de soutien à l’enfance recouvrent des activités éducatives et de soutien psychologique, ainsi que le développement d’activités artistiques et culturelles. Les 30 000 euros que nous y avons consacrés ont été répartis à parts égales entre les associations Culture et Pensée Libre et Nawa for Culture and Arts.

Culture et Pensée Libre (CFTA)

Culture et Pensée Libre (souvent désignée par Culture and Free Thought Association – CFTA) a été fondée en 1991 par cinq militantes de différents partis de l’OLP. Elle est maintenant administrée par un CA paritaire élu tous les trois ans. Son premier centre, Shuruq Wal Amal, a ouvert en 1991 dans le camp de réfugiés de Khan Younis. CFTA a maintenant cinq centres, pour les enfants de 6-12 ans (deux centres), 12-16 ans (un centre), pour les jeunes au-delà de 17 ans (un centre) et un centre pour les femmes et leurs familles. CFTA pratique une pédagogie active et un soutien psychologique fondés sur la responsabilisation des enfants et des jeunes. Notre don de 15 000 euros est consacré à un projet « Protection des enfants en conflit – activités dirigées par les enfants » en faveur de 240 enfants de 6 à 12 ans sur la période d’octobre 2016 à septembre 2017.

Nawa for Culture and Arts

Nawa for Culture and Arts est de création plus récente (2014) mais est dirigée par une femme de grande expérience dans le domaine. Cette association a bénéficié du soutien de La Voix de l’Enfant. Etablie à Deir Al-Balah (centre de la Bande de Gaza), elle met en œuvre une pédagogie active et des activités artistiques, culturelles et ludiques, pour apporter un soutien psychosociologique aux enfants traumatisés de la Bande de Gaza et à leurs familles. Elle met aussi l’accent sur la participation de chacun au développement de la communauté.

Notre don de 15 000 euros sera consacré au développement d’activités ludiques, artistiques et théâtrales autour de la nouvelle aire de jeux de Deir Al-Balah, construite avec la participation active des enfants et de leurs familles. La période retenue pour ces activités est de novembre 2016 à avril 2017.