Roger Waters à la France : « Soutiens du BDS, attaqués par votre système judiciaire, recevez mon respect sans équivoque et mon affection »

Mondoweiss, lundi 1er février 2016

Roger Waters, 28 janvier 2016

Il y a deux jours, nous [Mondoweiss, ndlt] avons affiché un post sur la résistance courageuse en France à une législation qui criminalise l’appel au boycott d’Israël. Nous avons ensuite été informés que Roger Waters avait envoyé il y a quelques semaines, par l’intermédiaire d’une agence de presse française, une lettre au peuple français sur ce même sujet qui n’a jamais été publié. Nous la publions ici. –Les rédacteurs.

Mes Cher Citoyens [en français dans le texte, ndlt],

De même que la plupart des membres intelligents, sensibles et empathiques de la société civile mondiale, je déplore l’occupation de la Palestine et l’assujettissement de toutes ses populationss non-juives. La discrimination de l’État d’Israël contre les Palestiniens depuis 1947/8 est inacceptable.

Je suis anti-raciste, anti-colonialiste, anti-guerre, anti-oppression, et anti-discrimination.

Nous les peuples du reste de la société civile mondiale avons toujours tiré notre chapeau devant vous les Français, pour avoir adopté la « Déclaration des Droits des Hommes" [en français dans le texte, ndlt] en 1789. Elle avait toujours vécu, croyions-nous, dans votre cœur collectif palpitant, fidèles comme vous l’étiez aux principes de Fraternité, d’Égalité et de Liberté, un attachement à la défense des opprimés partout, même hors de France [en français dans le texte, ndlt] !

Aujourd’hui, je lis avec horreur que dans votre pays un tribunal a déclarée illégale une manifestation pacifique de partisans du BDS contre les politiques du gouvernement actuel d’Israël, qui sont racistes, oppressives et discriminatoires, qu’il a affirmé que la manifestation elle-même est une discrimination et qu’il a imposé des amendes à ces manifestants pacifiques.

Ceci est un triste jour pour la France et pour la justice française. Prendre une telle position contre le BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions) pour avoir employé les mêmes outils non violents qui ont été utilisés en Inde contre l’oppression de la règle britannique au milieu du 20e siècle, par des manifestants américains, à la fois noirs et blancs, dans le Sud ségrégationniste des Etats-Unis, et aussi par les manifestants noirs et blancs de partout dans le monde dans la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, est une tache sur la réputation de la République française.

BDS, BOYCOTT DÉSINVESTISSEMENT ET SANCTIONS, EST, À CE JOUR, LE SEUL CHEMIN EFFICACE VERS LA POSSIBILITE D’UNE PAIX EN TERRE SAINTE SUR LA BASE DU BIEN-ÊTRE DES PALESTINIENS ET DES ISRAÉLIENS PARTAGEANT LIBERTÉ, JUSTICE ET EGALITE.

Pourquoi votre système judiciaire s’y opposerait-il ? Une levée de boucliers générale dans votre grand pays doit exiger une enquête publique sur les bases juridiques permettant de déposer ces plaintes contre les soutiens du BDS. En tout état de cause, sur un plan personnel, je dois déclarer mon intérêt. Les soutiens du BDS, qui ont été attaqués par votre système judiciaire, ont mon soutien sans équivoque, mon respect et mon affection.

Tout homme ou toute femme qui tient les barricades en soutien à nos frères et sœurs opprimés en Palestine et en Israël est pour cette raison mon frère et ma sœur.

Cette question n’est pas compliquée, c’est une question de vrai et de faux, c’est une question d’application correcte ou incorrecte de la loi. La loi devrait servir les opprimés, non les oppresseurs. Si votre loi protège les oppresseurs, les racistes et ceux qui discriminent, et si elle punit les hommes et les femmes de cœur qui tiennent les barricades de la liberté, où que ces barricades puissent exister sur notre petite planète, alors votre loi est une connerie.

Avec mon affection et mon respect. Chers citoyens [en français dans le texte, ndlt]

Roger Waters

Traduction RP pour l’AFPS