Réunion-débat « Trois heures pour Gaza »

AFPS Paris Sud , lundi 21 mars 2016

Le samedi 12 mars 2016 à la Maison des Associations du 13e

Ces « 3 heures pour Gaza », prévues initialement le 14 novembre, organisées par l’AFPS Paris-Sud, ce samedi 12 mars, jour de nouvelle mobilisation contre l’état d’urgence, a été un succès :

Une soixantaine de participants, dont plusieurs personnes nouvelles qui ont laissé leurs coordonnées et la présence, appréciée de plusieurs amies de l’AFPS, Paris-Centre et Evry Palestine accompagnées d’un jeune Palestinien, originaire de Gaza.

Gérard Faÿ, président de notre GL, a introduit la réunion par un bref rappel historique.

Un film émouvant « Gens de Gaza » réalisé en 2013 et présenté par l’un de ses co-réalisateurs. Ce film donne la parole à une dizaine de Gazaouis. Il entrecoupe leurs propos de vision de bâtiments effondrés ou de ruelles animées ; quelques images ont une force symbolique, comme celle d’un très vieil olivier fracassé devant lequel un enfant d’une douzaine d’années crie son incompréhension. Tous les Palestiniens interviewé expriment patiemment la même attente : la justice.

Réalisation Fourmonde.info – Site : gensdegaza.info – mail : gensdegaza@gmail.com

Un débat avec la salle, riche des interventions de :

Christiane Hessel. Elle a évoqué les liens qu’avec son mari, Stéphane Hessel, ils ont tissés avec les habitants de Gaza, puis parlé de son engagement dans une association palestinienne d’aide à l’enfance, « La Voix de l’Enfant ». Ce qu’elle retient des gens de Gaza, c’est leur vitalité, malgré la situation désespérante.

Christophe Oberlin. Il nous a présenté deux de ses livres : l’un consacré au recours à la Cour Pénale Internationale, l’autre à la situation des prisonniers politiques palestiniens. Lui et Christophe Denantes, anesthésiste, ont précisé que leur statut de médecins leur offre la possibilité d’accéder à Gaza où ils effectuent régulièrement des missions médicales. Tous les deux ont une connaissance précise des conditions de survie dans ce territoire.

Ahmed Al Oustath, étudiant palestinien arrivé en France depuis quelques mois pour suivre des cours de Droit (spécialité Relations internationales) ; il a expliqué, dans un français parfait, les difficultés qu’il lui a fallu surmonter, avec l’aide du consulat français, pour obtenir les documents nécessaires à sa venue en France.

Le DVD du film et les ouvrages relatifs à Gaza, parmi lesquels ceux de Christiane Hessel et de Christophe Oberlin ont eu un grand succès auprès des participants.

De nouvelles signatures ont été recueillies sur les pétitions « Boycott : liberté pour l’action citoyenne » et « Gaza, colonisation, crimes de guerre : des sanctions pour en finir avec l’impunité d’Israël ».

Un grand merci aux trois photographes qui ont envoyé des photos de ces « 3 heures pour Gaza », quelques-unes sont jointes à ce compte-rendu.

PDF - 96.8 ko
Compte-rendu