Rétablir la vérité

Collectif Solidarité Palestine d’ANNECY, lundi 22 février 2016

RÉTABLIR LA VÉRITÉ

Trop souvent la situation actuelle en Palestine et en Israël est résumée par des tentatives de meurtre au couteau contre des Israéliens (militaires ou civils).

La réalité est assez différente : depuis le 1er octobre, selon l’AFP, 149 Palestiniens ont été tués (sans doute un peu plus aujourd’hui) et 23 Israéliens. Israël a également arrêté plus de 3000 Palestiniens pour la plupart des jeunes encore mineurs le plus souvent pour jet de pierre et parfois arrêtés dans leur écoles (il y a plus de 7 000 Palestiniens emprisonnés actuellement en Israël dont un grand nombre n’ont jamais été jugés).

Les événements ont commencé à l’automne par des provocations d’extrémistes religieux juifs à Jérusalem-est.

Pour nous Occidentaux, les attentats au couteau ont un caractère choquant mais il faut rappeler que la Résistance armée des Palestiniens a été brisée par la coopération sécuritaire entre Israël et l’Autorité Palestinienne. Ces attaques au couteau sont le fait de jeunes Palestiniens qui utilisent ce moyen par désespoir face à une armée Israélienne suréquipée et aux colons eux aussi armés le plus souvent.

Quelle est la réalité de la situation ?

En Cisjordanie depuis 1967 l’armée d’occupation applique avec une grande rigueur la loi militaire en vigueur. Le gouvernement Israélien favorise la colonisation au détriment de la population palestinienne : ce sont près de 500 000 colons qui vivent désormais en Cisjordanie encerclant et isolant Jérusalem-est de la Cisjordanie.

A Gaza depuis la dernière invasion Israélienne la situation est dramatique : L’armée israélienne bombarde Gaza encore au début de l’année 2016. Plus de 100 000 logements demeurent détruits et leurs habitants vivent dans le froid sous des abris de fortune. Le blocus prive toujours les Palestiniens d’éléments indispensables pour vivre comme le chauffage, l’eau potable…

Sans oublier la situation d’exclusion des arabes israéliens et celle des réfugiés disséminés dans tout le Proche-Orient dans des pays parfois en guerre comme la Syrie, l’Irak...

Contre de telles injustices que fait le gouvernement français ?

Notre 1ER Ministre défend inconditionnellement Israël et condamne le boycott des produits israéliens (BDS) en reprenant l’amalgame entre antisionisme et antisémitisme. Ce faisant il commet non seulement une faute politique vis-à-vis de sa fonction en s’alignant sur les intérêts d’un état étranger belliciste, une injustice vis-à-vis du peuple palestinien et contre une paix juste.

Seuls deux pays au monde criminalisent le boycott des produits israéliens : Israël et la France, alors que partout ailleurs dans le monde la solidarité grandit.

Le rapport de Human Right Watch paru en janvier 2016 appellent les entreprises à mettre fin à leurs activités dans les colonies car elles favorisent les violations des droits de l’homme.

Le Collectif Solidarité Palestine d’Annecy réaffirme son soutien au peuple palestinien et condamne toute attitude visant à interdire en France la campagne internationale BDS -Boycott Désinvestissement Sanctions- , à l’instar de la Mairie de Paris qui vient d’adopter deux vœux en conseil municipal condamnant l’appel au boycott et plus près de nous, le sénateur Loic Hervé, maire de Marnaz.

Collectif Solidarité Palestine d’ANNECY