Repas palestinien solidaire

AFPS Metz, mercredi 12 octobre 2016

Une journée particulièrement réussie !

Ce dimanche 9 octobre a réuni 150 personnes dans une ambiance chaleureuse où rien n’a manqué : un délicieux repas palestinien préparé avec talent et dans la bonne humeur par une équipe de bénévoles parfaitement rodée qui a permis de présenter et soutenir nos projets de développement à Wadi Fukin et à Khan Yunès.

En introduction la courte vidéo rappelant la situation actuelle de Gaza deux ans après l’attaque meurtrière de l’été 2014 a planté le décor ... suivie, après les mezzés, par la très belle prestation musicale de Mahmoud. Avec son oud il a interprété des poèmes de Mahmoud Darwich et de Marcel Khalifé qui retraçait sa propre histoire : né à Damas de parents palestiniens de Ein Karem/Jérusalem ayant trouvé refuge en Syrie en 1948, il a du fuir à son tour le camp de réfugiés de Yarmouk dans cette terrible guerre actuelle et se retrouve à Metz, réfugié une deuxième fois, avec inscrit sur le document de la Préfecture ... nationalité “indéterminée” ... Après avoir chanté un hymne à la patrie et à la liberté qu’il a dédié à tous les prisonniers politiques palestiniens dans les prisons israéliennes et à tous les prisonniers d’opinion sous les dictatures de pays arabes ... l’émotion était forte quand il a interprété “jawaz safar” – passeport – de Mahmoud Darwich dont la dernière phrase a résonné longtemps

“tous les coeurs d’hommes sont ma nationalité
voilà
je vous laisse mon passeport !”

Et c’est bien cette chaleureuse “universalité” qui a marqué cette journée avec encore deux moments forts : par un diaporama très bien construit Dana a partagé les rencontres faites lors de son séjour en Palestine en mai dernier et Sana’a, réfugiée palestino-syrienne, après avoir remercié de l’accueil qu’elle avait trouvé ici a témoigné de l’attachement indéfectible à la Palestine, qu’elle avait reçu de ses parents, qu’elle transmettait à ses enfants et petits enfants.

La générosité de tous les participants a dépassé nos espoirs et nous permettra de contribuer à un autre projet ... tout le monde ayant été bouleversé par le témoignage des “réfugiés” nous allons proposer de soutenir une action en faveur des réfugiés au Liban.

Merci à toutes et à tous !

Et quand tout cela s’est si bien passé une question reste pour nous : “comment faire fructifier cet énorme capital de sympathie ?”