Rassemblement de solidarité avec les prisonniers palestiniens en grève de la faim

AFPS Nîmes - Nîmes, vendredi 12 mai 2017

L’Association France Palestine Solidarité Nîmes, l’Union Juive Française pour la Paix, Les Femmes en Noir, La Ligue des Droits de l’Homme d’Uzès et le Comité BDSF30 appellent à la mobilisation

SOLIDARITÉ AVEC LES PRISONNIERS POLITIQUES
​PALESTINIENS EN GRÈVE DE LA FAIM
POUR LA DIGNITÉ ET LA LIBERTÉ
Rassemblement
vendredi 12 mai 2107 à 18h
avenue Feuchères à proximité de la gare

Depuis le 17 avril 2017, plus de 1500 prisonniers politiques palestiniens ont entamé une grève de la faim pour obtenir que leurs conditions de détention, par Israël, cessent de violer les droits de l’Homme et le droit international.

Le mouvement a été lancé par Marwan Barghouthi, membre du Conseil législatif palestinien, condamné depuis 2002 à cinq peines de perpétuité, après des mois d’efforts des prisonniers pour faire entendre leurs revendications légitimes,

contre : les arrestations arbitraires de masse, la torture et les mauvais traitements, les mesures punitives, la négligence médicale délibérée,

et pour : l’amélioration des conditions de visites et de contact avec leurs familles, et le droit à l’éducation.

Depuis 1967 que dure l’occupation de la Cisjordanie, de Jérusalem et de la bande de Gaza, 850 000 Palestinien-n-E-s ont été emprisonnéEs. L’emprisonnement massif est un des outils de l’oppression que l’État israélien fait subir au peuple Palestinien. Pratiquement, dans chaque famille palestinienne il y a des membres qui ont été emprisonnés ou qui le sont encore.

Actuellement les prisonniers sont au nombre de 6 500, dont 62 femmes et 300 mineurs, 13 membres du Conseil législatif palestinien, 500 d’entre eux sont sous le régime de la détention administrative qui permet une incarcération sans procès ni inculpation.

Depuis le début de la grève, la réponse israélienne a été la répression : mesures disciplinaires, dispersion des grévistes dans de nouvelles prisons, mise en cellules d’isolement des responsables du mouvement de grève, interdiction d’accès des avocats à leurs clients, suppression généralisée de toutes les visites des familles.

Les conditions de santé des prisonniers palestiniens se détériorent. Avigdor Leberman, ministre de la Défense israélien, a parlé d’appliquer la politique de Margaret Thatcher en 1981 contre les Irlandais Bobby Sands et ses camarades qu’elle a réellement laissé mourir de faim.

De nombreux événements de solidarité ont été organisés, dans toute la Cisjordanie, dans la bande de Gaza, et au niveau international, notamment le 6 mai à Istanbul, Londres, Birmingham, Whitstable, Norwich, Sheffield, Oxford, Bristol, Glasgow, Edimbourg, Dundee, Inverness, Aberdeen, Uppsala, Dublin, Limerick, Newry, Derry, Berlin, Stuttgart, Cologne, Paris, Auckland et San Diego... D’autres sont prévus à Sydney, Amsterdam, Cagliari, Munich, Portland, Fremantle et Quito. (consulter le site de Samidoun http://samidoun.net/ et la page facebook du Club des Prisonniers palestiniens)

Contact : afpsnimes@gmail.com - tél : 07 71 00 62 11