Quartet Galilée avec Omar Saad et Tair Kaminer, tous deux objecteurs de conscience en Israël

AFPS Nanterre, vendredi 14 octobre 2016

Vendredi 14 octobre, nous accueillerons à Nanterre le Quatuor Galilée pour un concert, suivi d’un échange / débat avec Omar Saad un des musiciens druze israélien du quatuor et Taïr Kaminer jeune israélienne.

Tous deux sont objecteurs de conscience (refuzniks) et ont refusé de porter les armes, de faire leur service militaire au sein de l’armée israélienne. Ils témoigneront de la situation des refuzniks en Israël.

Rendez-vous dès 19h, accueil

Restauration préparée par l’association Unis Vers Cités.

Le concert aura lieu à 20h30.

La soirée a lieu à la salle des fêtes de Nanterre, 4 rue des anciennes mairies (RER Nanterre Ville).

Elle est organisée en partenariat avec AFPS Paris Centre, AFPS Paris 14-6 et la coordination Ile de France AFPS


« Comment pourrais-je porter une arme plutôt que mon alto ? » Omar Saad

« Je n’ai pas peur de la prison militaire, ce qui me fait vraiment peur est que notre société perde son humanité » Tair Kaminer

L’Association France Palestine Solidarité organise régulièrement des actions de mobilisation autour de la paix en Palestine, la paix par l’application du droit.

Afin de mettre l’accent sur l’objection de conscience en Israël - dimension souvent méconnue du conflit - l’AFPS invite le Quartet Galilée dont Omar Saad, objecteur de conscience israélien druze et Tair Kaminer, jeune objectrice.

Concert du Quatuor Galilée, rencontre et débat sur l’objection de conscience sont au programme dans le cadre d’une tournée que le Quatuor fera en France à Montpellier, en région parisienne et à Nantes.

Omar Saad forme avec sa sœur Tibah et ses deux frères Mostafa et Ghandi le quatuor à cordes Quartet Galilée. Ces musiciens participent aussi au Palestinian Youth Orchestra qui a fait une brillante tournée en 2015 en France. Omar et son frère Mostafa ont joué avec Nigel Kennedy au Royal Albert Hall en 2013.

Les Refuzniks : ces israéliens qui refusent de porter les armes

Chaque année, des centaines de jeunes citoyens s’opposent à l’intégration dans l’armée. Réservistes et soldats en activité, ces refuzniks s’élèvent publiquement contre la colonisation, marquent leur refus catégorique de l’occupation et refusent notamment de servir dans les territoires palestiniens occupés au risque d’être considérés comme des traîtres et d’être emprisonnés. En Israël, le service militaire est obligatoire, deux ans pour les filles, trois pour les garçons. Seuls les Arabes israéliens (17 % de la population) autrement dit les Palestiniens d’Israël – quelle que soit leur religion – et une partie des Juifs ultraorthodoxes sont exemptés, avec une exception pour les druzes et certains bédouins.

Programme organisé par l’AFPS Nanterre
Partenaires : groupes AFPS Paris centre, Paris 14-6 et coordination île-de-France