Plus de 100.000 Palestiniens employés en Israël et dans les colonies

L’Orient le Jour avec AFP, dimanche 1er mai 2016

Plus de 100.000 Palestiniens travaillent en Israël et dans les colonies israéliennes de Cisjordanie occupée, soit près d’un actif rémunéré sur six, selon des chiffres officiels palestiniens publiés samedi.

Dans le détail, 83.000 Palestiniens travaillent en Israël, tandis que 22.000 autres sont employés dans des colonies, des implantations israéliennes en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis près d’un demi-siècle par l’Etat hébreu, et donc considérées par la communauté internationale.

Dans le même temps, 338.000 Palestiniens travaillent en Cisjordanie et 216.000 dans la bande de Gaza. Parmi eux, 52% sont employés dans le secteur privé. Le taux de chômage dans l’ensemble des Territoires palestiniens s’élève à 26%, selon ces chiffres du bureau des statistiques palestinien. Il atteint près de 45% dans la seule Bande de Gaza, selon la Banque mondiale, qui affirme que c’est l’un des plus élevés au monde.

Face au marasme économique et politique dans les Territoires occupés, dont l’économie est largement dépendante de celle de l’Etat hébreu qui contrôle leurs frontières, les permis de travail délivrés par Israël sont une manne financière désormais hors de portée pour les Gazaouis, sous le coup depuis 10 ans d’un sévère blocus israélien, et régulièrement menacée à chaque nouvelle flambée de violences en Cisjordanie.

Du fait de la vague récente d’attaques au couteau contre des Israéliens, Israël a décidé de priver, temporairement, plusieurs localités dont étaient originaires des assaillants de ces permis, laissant des centaines de familles sans revenus. Des milliers de Palestiniens employés en Israël le sont toutefois sans permis de résidence ni de travail.