Participation de l’AFPS au FSM (26 – 29 mars 2013, Tunis)

AFPS, vendredi 19 avril 2013

Dans le cadre du Forum social mondial, deux ateliers ont été animés par l’Association France Palestine Solidarité, sur la campagne Orange et sur la campagne des prisonniers politiques palestiniens.

Thomas, membre du Bureau national, a animé l’atelier sur Orange, en présence d’une vingtaine de participants.

Il a retracé le parcours de la campagne Orange jusqu’à la situation actuelle. Le débat a porté entre autres sur l’importance d’élargir cette campagne à d’autres pays, notamment des pays arabes où Orange est très présente : la Tunisie, et l’Egypte. L’importance d’échanges entre les acteurs d’initiatives juridiques en France sur Orange et les syndicats dans les pays arabes a également été soulignée. Beaucoup de questions concernant notamment l’aspect juridique de la campagne et les réponses de France-Télécom ont été posées et les cartes postales créées dans le cadre du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens (CNPJDPI) ont eu beaucoup de succès.

Le deuxième atelier portant sur les prisonniers politiques palestiniens et la campagne de parrainage lancée par l’AFPS en juillet 2012 a été présenté par Moncef Chahed, membre du Bureau national et responsable du Groupe de travail Prisonniers, accompagné de Lamia, permanente de l’AFPS. L’audience était constituée majoritairement d’étudiants de divers horizons. Moncef Chahed a présenté l’AFPS, fait un état sur la situation et donné les statistiques dont nous disposons sur les prisonniers politiques palestiniens en soulignant la nécessité de l’internationalisation de ce dossier qui est devenu central dans tous règlements de paix. Il a encouragé les personnes présentes à s’inscrire pour un parrainage et à en faire l’écho autour d’eux. L’idée d’écrire à un prisonnier politique palestinien une fois par mois a été bien accueillie par les participants, qui ont été très intéressés par les modalités de la campagne et les informations sur les exactions israéliennes commises à l’égard des prisonniers. Un journaliste indépendant a relayé le contenu de cet atelier sur Mediapart.

En marge du Forum les rencontres et les discussions ont été nombreuses autour des prisonniers, l’idée du parrainage séduit, le but de la campagne est bien compris ; reste à conjuguer les efforts et les volontés pour aboutir. Certains contacts ont répondu favorablement et commencent à agir.

L’AFPS a également participé à un séminaire organisé par la Comité européen de coordination des ONG sur la Palestine (CECP), où les deux représentants ont présenté de nouveau et de manière résumée le contenu des deux campagnes.