Modèle de lettre aux magasins - Sodastream

AFPS 44, mercredi 18 juin 2014

GL / Collectif / Plateforme XXX

Objet : les produits Sodaclub fabriqués dans une colonie israélienne

le 10 mars 2014

Madame, monsieur

Vous vendez, voire promouvez un produit Sodastream dont la fabrication est achevée dans une colonie israélienne à l’est de Jérusalem, donc sur le territoire palestinien. Or, l’ensemble des colonies israéliennes en Palestine occupée sont illégales selon le droit international.

Il ne vous a pas échappé deux évènements le week-end du 2 février dernier à propos des machines Sodaclub.

-  80 dessinateurs dénoncent le parrainage du festival de la BD d’Angoulême, par l’entreprise Sodastream, installée dans une colonie dans les « territoires occupés ».

-  Oxfam, importante ONG rompt, pour les mêmes raisons, son partenariat avec Scarlett Johansson qui fait de la publicité pour ce produit.

Le journal La Croix sur son site le 5 février écrit « le ministère des finances norvégien a annoncé le 30 janvier que le fonds souverain du pays, le plus grand du monde, bannissait deux entreprises ayant participé à la construction de colonies israéliennes à Jérusalem-Est, [..]. Il a invoqué leur « contribution à des violations graves des droits des personnes ».

Le 1er janvier, PGGM, un des plus grands fonds de pension néerlandais, a annoncé qu’il cessait sa collaboration avec cinq banques israéliennes impliquées dans la colonisation. ».

C’est donc un mouvement de fond de la société civile, d’entreprises, d’États qui dénoncent la colonisation illégale de la Palestine par les autorités israéliennes. La IVème Convention de Genève signée par Israël précise « la puissance occupante ne pourra procéder [..] au transfert d’une partie de sa propre population civile dans le territoire occupé par elle » (article 49).

N’est-il pas de votre responsabilité de veiller à ne pas vendre de produits fabriqués dans les colonies israéliennes en Palestine occupée ? En plus, des personnes, vos clients, sont en mesure de vous interroger sur l’exactitude de l’étiquetage de produits quand, venant des colonies, ils sont étiquetés « made in Israël ».

Que répondrez-vous ? N’est-ce pas en contradiction de votre code éthique ? Vendre des produits provenant des colonies israéliennes ne peut que dégrader votre image de marque auprès de nombreux consommateurs. De notre coté, nous ne manquerons pas d’alerter les consommateurs-citoyens et d’exiger de la France et de l’Union européenne d’interdire les produits des colonies dans l’espace européen.

Nos plus sincères salutations

GL / Collectif / Plateforme XXX

Téléchargez le modèle de lettre

Word - 38 ko
Modèle de lettre aux magasins - Sodastream