Mise à jour sur les grèves de la faim : Janazrah doit être présenté à une audience le 10 mai à son 68ème jour de grève de la faim ; les actions de solidarité augmentent

Samidoun, Réseau de Solidarité avec les Prisonniers Palestiniens, mardi 10 mai 2016

Le prisonnier palestinien Sami Janazrah est en grève de la faim depuis 67 jours. Janazrah, 43 ans et père de trois enfants, est un réfugié palestinien habitant dans le camp de réfugiés d’Al-Fuwwar. Il est maintenu en détention administrative israélienne - emprisonnement sans inculpation ni jugement - depuis le 15 novembre 2015, et il a entamé sa grève de la faim pour exiger sa libération.

L’audience sur son appel contre sa détention administrative a été avancée, au 10 mai au lieu du 16 mai, à la suite d’une requête déposée par son avocat, Jawad Boulos, mettant l’accent sur la détérioration de l’état de santé de Janazrah.

Asa'ad Radwan

Asa’ad Radwan de la Ville de Gaza, 38 ans, en est maintenant à son 14ème jour de grève de la faim illimitée, a rapporté l’agence Safa ; il est en grève de la faim par solidarité avec Janazrah et ses compagnons grévistes de la faim contre la détention administrative, l’isolement, et les négligences médicales. Il parlera de sa grève de la faim en cours à l’extérieur du bureau de la Croix Rouge de la Ville de Gaza lors d’un sit-in de solidarité le lundi 9 mai pour soutenir les prisonniers.

Une campagne a aussi été lancée à Salfit en solidarité avec Mansour Mawqada, 46 ans, Palestinien emprisonné en grève de la faim contre les négligences médicales. Mawqada a été gravement blessé par les forces d’occupation israéliennes en 2002 et doit utiliser un fauteuil roulant, un « estomac en plastique, » et des poches de colostomie. Il est emprisonné en permanence à l’infirmerie de la prison de Ramleh. En tant que partie de sa grève de la faim partielle de 27 jours (il ne consomme que des liquides), li refuse tout traitement depuis la semaine dernière, mettant ainsi sa vie et sa santé en danger.

Le gréviste de la faim emprisonné, Mohammed Qawasmeh, 33 ans, a été transféré le dimanche 8 mai de son isolement à Ashkelon à l’infirmerie de la prison de Ramleh ; il est en grève de la faim depuis 13 jours pour protester contre sa détention au secret et connaît une détérioration de son état de santé.

Fouad Assi et Adib Maharajah sont aussi en grève de la faim, faisant grève depuis 36 jours, depuis le 4 avril, contre leur détention administrative, sans inculpation ni jugement ; Muhannad al-’Azzeh, fait grève depuis 15 jours contre les négligences médicales ; ainsi que Majdi Yassin, un citoyen suèdo-palestinien arrêté le 25 avril alors qu’il essayait de retourner en Suède et détenu arbitrairement. Il est détenu au centre d’interrogatoire de Petah Tikva.

Samidoun manifestera à New York le 13 mai à l’extérieur du bureau de la 44e Rue Ouest de la société pénitentiaire G4S, qui fournit des équipements, des systèmes de sécurité et des salles de contrôle aux prisons, aux postes de contrôle et aux centres d’interrogatoire israéliens, pour demander la libération de Janazrah, de tous les grévistes de la faim et de tous les prisonniers palestiniens.

Traduit de l’anglais par YvesJardin, membre du GT de l’AFPS sur les prisonniers