Manifestation à Paris de samedi 26 juillet : nouvelle interdiction

AFPS, vendredi 25 juillet 2014

L’AFPS dénonce avec la plus grande fermeté la nouvelle interdiction de la manifestation de demain samedi 26 juillet prononcée cet après midi par la préfecture, sans qu’une discussion n’ait pu avoir lieu sur le choix du parcours. Il s’agit d’une nouvelle atteinte à la liberté d’expression et de manifestation, qui fait pourtant suite à la manifestation imposante de mercredi 23 juillet qui, autorisée, a fait la preuve de la mobi­li­sation massive contre le mas­sacre per­pétré à Gaza, et pour dénoncer l’attitude indigne de la France. Et ceci sans aucun "débordement" de quelque nature que ce soit.

Chacun sait par expérience que cette interdiction est susceptible de provoquer des frustrations et de graves incidents et provocations, alors même que les quelques 200 manifestations autorisées partout en France depuis deux semaines se sont déroulées sans aucun incident, comme celle de mercredi 23 à Paris.

Les organisateurs ont déposé un recours. Si l’interdiction prononcée était maintenue l’AFPS n’appellera pas ses militants à y participer.

L’AFPS se rapproche dès maintenant des autres organisations du Collectif National pour voir les suites à donner à cette interdiction.

Le Bureau National