Lettre ouverte à Marisol Touraine

AFPS, lundi 11 avril 2016

Madame la ministre,

Alors que chacun, jusqu’au ministère français des Affaires étrangères, s’accorde à reconnaître que la pérennisation de l’occupation de la Palestine par Israël, l’accélération provocatrice de la colonisation menée par le gouvernement d’extrême droite israélien, l’impunité des colons ne peuvent durer, et sont sources de désespoirs et de colère, vous vous rendez en Israël rencontrer votre homologue Yaakov Litzman, et prônez un renforcement de la coopération de notre pays avec Tel-Aviv.

Curieuse et cynique coopération qui donne des gages à la politique du pire au détriment de tout respect du droit international et de toute perspective de paix.

Pire, alors qu’Israël pratique lui-même la terreur en toute impunité et que sa politique ne peut qu’encourager le terrorisme dans toute la région vous allez chercher dans des hôpitaux israéliens des leçons de lutte contre le terrorisme. Cela au moment où les journaux israéliens se font l’écho des révélations d’organisations de défense des droits humains dénonçant la politique ségrégationniste des hôpitaux du pays à l’encontre des Palestiniens d’Israël. Le plus choquant étant peut-être la séparation entre juifs et non juifs jusque dans les maternités. Quant aux Palestiniens en Palestine occupée, ils doivent subir bombardements et destructions de leurs propres hôpitaux et dispensaires, pénuries organisées de matériels et médicaments, check-points illégaux que des centaines de blessés, malades ou femmes enceintes paient de leur vie.

Est-ce là le modèle de paix, de justice, de démocratie et d’égalité des droits que vous nous proposez ?

À l’inverse de telles coopérations aussi scandaleuses que contre-productives, le gouvernement dont vous faites partie doit prendre toutes les sanctions économiques, politiques et diplomatiques pour contraindre le gouvernement israélien à respecter le droit international, préalable incontournable à toute solution de paix et de coexistence.

Veuillez croire, Madame la ministre, en notre considération indignée.

Taoufiq Tahani
Président de l’Association France Palestine Solidarité