Les fans du Celtic lèvent des milliers de livres sterling en faveur de la Palestine

Les supporters ont lancé une collecte de fonds pour la Palestine suite à la décision de l’UEFA de faire payer une amende au club pour avoir brandi des drapeaux palestiniens lors du match de Ligue des Champions

Areeb Ullah, Middle East Eye, mercredi 24 août 2016

En moins de 24 heures de collecte, le Celtic avait dépassé son objectif (capture d'écran #matchFineForPalestine)

En moins de 24 heures, les fans du Celtic ont, dans un élan de solidarité, recueilli plus de 30 000 livres sterling (39 309 de dollars) en faveur des enfants palestiniens, suite à leur engagement de couvrir toutes les amendes imposées contre le club parce que des centaines de supporters avaient agité des drapeaux palestiniens.

Le mouvement est né de la notification au Celtic par l’UEFA (l’instance dirigeante du football européen) d’une possible violation du règlement lors de leur victoire 5-2 contre l’équipe israélienne Hapeol Beer-Sheva, mercredi dernier.

Les fans avaient déroulé des drapeaux palestiniens pour témoigner de leur solidarité avec le peuple palestinien et s’élever contre les violations des droits de l’homme par le gouvernement israélien.

Voici la déclaration de l’UEFA : « Des procédures disciplinaires ont été ouvertes à la suite des matchs-aller éliminatoires de la Ligue des Champions de l’UEFA, relatives à la rencontre Celtic FC et H. Beer-Sheva FC (5-2), disputée le 17 août à Glasgow (Écosse). »

L’UEFA a déclaré que les accusations formulées contre le Celtic portaient sur la présomption d’« affichage d’une banderole illicite », enfreignant les dispositions prises contre la politisation du football.

Les fans à l’initiative de cette protestation ont mis en place la campagne de financement pour apporter une « contribution positive » au peuple palestinien et s’opposer à la décision de l’UEFA, qu’ils ont taxée de « mesquine et politiquement partisane ».

La campagne a été présentée sur le site GoFundMe, très souvent utilisé pour lever des fonds en faveur de diverses causes partout dans le monde. Les utilisateurs de Twitter ont utilisé le hashtag #MatchFineForPalestine pour promouvoir la campagne.

Les militants ont prévu de faire don des fonds recueillis à l’Aide médicale pour la Palestine (MAP) et au Lajee, centre palestinien de culture et création pour enfants œuvrant dans le camp de réfugiés d’Aïda à Bethléem.

La page des fans a indiqué qu’ils envisageaient aussi d’utiliser les fonds récoltés pour contribuer à la création d’une équipe de football pour les jeunes palestiniens, qui jouera lors de la Ligue de la Jeunesse de Bethléem.

Salah Ajarma, coordinateur du centre Lajee, a également déclaré sur la page de crowdfunding (financement communautaire) palestinienne qu’il envisageait de nommer cette équipe de jeunes « Aïda celtique » en reconnaissance du soutien démontré par les fans du Celtic et de tous ceux qui ont fait un don sur la page de crowdfunding.

Abdul Hussein, un supporter du Celtic depuis toujours qui a assisté à ce fameux match, a signalé la semaine dernière à Middle East Eye que les fans avaient déjà prévu de payer l’amende, en signe de solidarité avec les supporters palestiniens.

« Les fans du Celtic soutiennent la cause de la Palestine, en dépit des règlements en vigueur si nécessaire. Le Celtic soutient la Palestine : le match de Hapoel n’est pas une première et ce ne sera certainement pas la dernière », a déclaré Hussein.

Les fans se sont fixé l’objectif de 15 000 livres sterling sur la base des amendes précédemment infligées au club en 2014 quand des supporters avaient brandi des drapeaux palestiniens lors d’un match de sélection du Celtic.

Le montant de l’amende infligée au club sera fixé par l’UEFA et sa décision annoncée le 22 septembre. Les fans qui ont initié la page de crowdfunding ont déclaré dans un communiqué qu’ils prévoyaient de modifier l’objectif financier de la collecte en fonction de l’amende à laquelle le club sera condamné.

Celtic défie régulièrement les règles de l’UEFA relatives au déploiement du drapeau palestinien. Cette tradition a tout récemment vu le club condamné à une amende de 15 000 livres sterling suite à l’exhibition de drapeaux palestiniens lors d’un match contre le KR Reykjavik d’Islande.

L’UEFA avait à l’époque justifié cette amende en disant que le drapeau violait son règlement relatif à l’expression politique.

Traduit de l’anglais (original) par Dominique Macabies