Le maire de Jérusalem : L’arrêt du téléphérique dans un quartier palestinien clarifiera “A qui appartient vraiment cette ville“

« Nos liens avec Jérusalem sont indéfectibles » , dit Nir Barkat dans une vidéo concernant son plan destiné à faciliter l’accès aux sites touristiques par un téléphérique, notant que celui-ci servira non seulement des besoins économiques et touristiques , mais aussi des objectifs idéologiques.

Nir Hasson - Haaretz, dimanche 28 août 2016

Le maire de Jérusalem Nir Barkat a récemment a déclaré à des militants du Likoud que le futur téléphérique de Jérusalem comportera un arrêt dans le quartier palestinien de Silwan, de sorte que les passagers « comprennent à qui appartient vraiment cette ville. »

Selon les plans publiés par la municipalité, le téléphérique aura quatre arrêts principaux : le complexe de la Première Station dans le sud de Jérusalem ; le Centre Kedem, qui appartient à l’organisation de droite Elad, près de Silwan ; l’Hôtel 7 Arches sur le mont des Oliviers ; et les églises de Gethsémani, près de la porte des Lions de la vieille ville.

Mais dans un clip vidéo publié sur sa page Facebook la semaine dernière, Barkat a mentionné une cinquième étape – le bassin de Siloé, en plein cœur de Silwan et à quelque 500 mètres du centre Kedem. Dans la vidéo, le maire répond à un groupe de militants du Likoud, auxquels il fait faire une visite de Jérusalem.

Ces deux arrêts, le bassin de Siloé et le Centre Kedem, seraient à l’intérieur du parc national de la Cité de David, qui est géré par Elad. Barkat a déclaré l’arrêt de Kedem sera le plus important, car les voitures partiront de là dans trois directions - vers Gethsémani, le mont des Oliviers et Siloé.

Il a également affirmé que le téléphérique servira non seulement des besoins économiques et touristiques, mais aussi des objectifs idéologiques.

Après avoir décrit les travaux d’archéologie nécessaires pour mettre à jour les escaliers menant de Siloé au Mont du Temple , ainsi que son plan pour réparer le bassin, il a ajouté « Je veux permettre aux Juifs et aux non-Juifs de recréer cette expérience. Toute personne qui veut s’immerger [à Siloé], puis remonter vers l’expérience du Mont du Temple, toute personne qui fera cela saura exactement qui est le propriétaire de cette ville. »

« Quand ils font cette expérience, même les gauchistes sont complètement désorientés, parce qu’ils comprennent que c’est vrai, et que nos liens à Jérusalem sont indéfectibles. Pour cette expérience, il est également nécessaire de créer un moyen de transport . »

Barkat a dit qu’il veut « amener 10 millions de touristes qui iront tous à ces endroits . Sans l’infrastructure de trains, de téléphériques et ainsi de suite , nous ne serons pas en mesure de vivre cette expérience unique. Amener le monde entier, comprendre à qui appartient vraiment cette ville - c’est à cela qu’est destinée toute cette infrastructure ».

Barkat a essayé pendant des années d’obtenir la construction du téléphérique, car il le considère comme une solution idéale pour une région riche en sites touristiques. Lui et ses planificateurs soutiennent qu’il permettra de réduire considérablement l’utilisation des voitures particulières et des bus, réduisant à la fois les embouteillages et la pollution.

Mais le projet risque d’être politiquement controversé, puisque le téléphérique fonctionnerait presque entièrement à Jérusalem-Est, à proximité du Mont du Temple et de divers lieux saints chrétiens. Il y a environ 18 mois, la société française Safège s’est retirée du projet, apparemment suite à une demande de l’Autorité palestinienne au gouvernement français.

Le projet est également susceptible de susciter l’opposition des écologistes et des défenseurs du patrimoine. Selon une estimation de la municipalité faite il y a deux ans, le projet coûterait quelque 125 millions de shekels (30 M€).

La municipalité de Jérusalem a refusé de commenter les remarques de Barkat. Mais elle a dit qu’elle travaille à la planification du téléphérique, et quand les plans seront prêts, ils seront soumis aux comités d‘urbanisme pertinents. Elle a ajouté que le téléphérique, comme le projet de tramway, est destiné à améliorer l’accès aux sites touristiques de la ville.

Traduction RP pour l’AFPS