Le département de français célèbre la journée de la terre et la fête de la Francophonie

Ziad Medhoukh, mardi 12 avril 2016

Comme chaque année, le département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza a commémoré la journée de la terre et célébré la fête de la Francophonie qui s’est déroulée le jeudi 31 mars 2016 dans ses locaux.

Plusieurs écoles qui enseignent le français dans la bande de Gaza ont participé à cette fête en présentant des spectacles dans cette langue.

Le doyen de la faculté de lettres, Monsieur Abdel Jalil Sarsour, le directeur du département de français, Monsieur Ziad Medoukh, les professeurs de français, le photographe français Serge Negre, les diplômés de français, et les étudiants inscrits, ainsi que quelques invités ont assisté à cette fête qui a duré plus de deux heures avec un programme riche et varié.

La particularité de cette fête, est la présence via Skype d’un groupe de solidaires français de Saint -Merry dans la région parisienne.

Les deux étudiants Amal Shurab et Mohamed Abou Srar ont présenté le programme de la fête.

Les élèves de l’école El-Mahd de Gaza ont présenté une chanson intitulée « Ma petite Maman ».

L’étudiante Inass Abou Zayda a lu son poème intitulé « Un cri d’âme »

Les élèves de l’école El-Majd de Gaza ont présenté une chanson intitulée « Papa où tu es ? ».

L’étudiant Mahmoud Daher a joué un sketch « Le magasin des hommes »

L’élève Hind Wadi de l’école Les Rosaires de Gaza a récité le poème « Si j’étais une fleur ».

Après, les quatre étudiantes au département Alaa Shawa, May Tafecsh, Maryem Dabour et Sameher Arrouqui, ont lu en arabe le poème « A Jérusalem » du poète palestinien Tamim Barghouti.

Les élèves de l’école Les Rosaires ont joué une partie de la pièce de théâtre « La princesse Tartine »

Puis les deux étudiantes au département Huda Sadi et Rwan Shawa ont présenté le conte populaire palestinien « L’âne et le dromadaire ».

Un concours de proverbes arabes et français a été organisé par les deux étudiantes Amani Madhoun et Youmna Sadhalah.

Les étudiants Aya Abou Sharekh, Alaa Tramsi, Abrar Sammak, Beriksan Farahat, Nour Msebeh et Haya Kafarna, ont chanté la chanson : « On écrit sur les murs ».

Les étudiants Aya Msellati, Abdellah Salam, Imad Abou Nada, Mohamed Srar, Mahmoud Daher et Haya Kfarna, ont joué un sketch « Les difficultés d’apprendre le français », écrit par Mahmoud Daher.

Un concours d’écriture en français a été organisé par les deux étudiants Amal Shurab et Mohamed Abou Srar

Les deux filles Shada Hassan et Saja Rdwan du Club des jeunes journalistes ont chanté la chanson « De Gaza la vie à Paris la vie » à partir du poème de Ziad Medoukh.

Une danse traditionnelle Debka a été présentée par un groupe d’étudiants.

Finalement, les deux étudiantes Asmaa Mishal et Ola Abou Ata, ont préparé des crêpes à la française pour le public présent.

Le programme proposé par les étudiants a été fortement apprécié par l’auditoire.

A la fin Monsieur Abdel Jalil Sarsour a prononcé quelques mots pour parler de la journée de la terre, Ziad Medoukh a remercié les professeurs ,les étudiants, et les élèves qui ont participé à la réussite de ce spectacle, et depuis Paris, Alain de Saint –Merry, qui s’est dit très ému d’être en direct avec Gaza et a remercié les jeunes étudiants de français pour leur talent et pour leur créativité.

Cette célébration montre l’attachement des jeunes étudiants à leur terre et leur amour pour la langue française, une langue d’ouverture et d’espoir pour eux.