Le Rapporteur spécial de l’ONU condamne l’exécution du jeune Al-Sharif et la considère comme un crime

Ma’an News, jeudi 31 mars 2016

Bethléem - Ma’an- le Rapporteur spécial pour les droits de l’homme de l’ONU a condamné mercredi l’exécution du jeune Palestinien Abdel Fattah Al-Sharif la semaine dernière, par un soldat israélien alors qu’il était à terre.

Christophe Heinz, Rapporteur spécial de l’ONU, chargé des affaires d’exécutions extrajudiciaires et expéditives, a déclaré « Les images montrées portent des signes clairs d’une exécution extrajudiciaire... Quel que soit le système juridique qui sera appliqué dans cette affaire, tirer sur une personne qui ne représente plus une menace est un assassinat ».

Une autopsie aura lieu jeudi en présence d’un médecin Palestinien et les résultats de cette dernière détermineront l’étendue des charges qui seront reprochées au soldat.

La vidéo obtenue par B’Tselem, Centre israélien d’information pour les droits de l’homme dans les territoires occupés jeudi dernier, montre l’un des soldats tirant sur la tête d’un Palestinien gisant sur le sol dans la ville d’Hébron en Cisjordanie occupée.

Le soldat a été arrêté mais les autorités israéliennes ne l’accusent d’aucune infraction. Dans un premier temps, l’armée a dit qu’elle enquêtait sur l’incident, mais les procureurs ont dit devant la cour mardi qu’ils étudiaient la possibilité d’une accusation d’homicide involontaire.

Le chef de l’armée israélienne a dit mercredi qu’il a envoyé un message aux forces disant que l’armée allait soutenir tout soldat qui commet une erreur au cœur de la bataille, mais en même temps, les soldats ou les gradés porteront la responsabilité de la non-conformité avec le Code d’éthique de l’armée.

Traduit pour l’AFPS par Moncef Chahed