L’attaque d’Abdallah Abu Rahma, militant des Droits de l’Homme, est inacceptable

Communiqué d’une délégation de jeunes de retour de Ramallah, mardi 20 novembre 2012

De retour de notre séjour à Ramallah, où nous avons été fidèlement encadrés et encouragés par Abdallah Abu Rahma, coordinateur des comités populaires de la résistance populaire non-violente, nous apprenons que celui-ci a été violemment renversé, par un colon en voiture lors d’une action de résistance non-violente sur la route 60 près de la colonie d’Ofra.

Abdallah Abu Rahma a été hospitalisé et sa vie n’est heureusement pas en danger.

Nous sommes profondémen t touchés et indignés par cette attaque qui de plus se dirige vers un militant qui a été qualifié de militant des Droits de l’Homme par Catherine Ashton et primé par la Ligue Internationale Allemande des Droit de l’Homme.

Nous appelons l’Union européenne et Madame Ashton plus précisément à prendre leurs responsabilités et à condamner et sanctionner cette attaque, qui a eu lieu en présence de l’armée israélienne et dont les images ne peuvent porter à confusion. Cette même armée qui n’a pas inquiété le colon.

Nous exprimons toute notre solidarité avec Abdallah Abu Rahma et lui souhaitons un rétablissement rapide.

La délé­gation fran­çaise : Thomas, res­pon­sable jeu­nesse Bureau National de l’AFPS ; Emma­nuelle Becker, conseillère de Paris ; Mathilde Caroly, membre du Bureau National de l’AFPS ; Ben­jamin Joyeux, res­pon­sable de com­mission trans­na­tionale d’EELV ; Remi Simon, membre de la com­mission des rela­tions inter­na­tio­nales du PCF ; Narimène Bey, membre de l’AFPS, Anissa Mouhoub, Rama Sall, Secrétaire Générale des Jeunes Socialistes, Juliette Perchepied Secrétaire Nationale des Jeunes Socialistes au projet et aux relations extérieures