L’association CALAME solidaire des enfants palestiniens

Commission Parrainage, lundi 29 décembre 2014

L’association CALAME solidaire des enfants palestiniens

CALAME (ainsi se nomme le roseau taillé du calligraphe) est une association culturelle dynamique de Compiègne. Elle a réussi à susciter chez ses adhérent( e )s , avec l’aide de commerçants de la ville et le prêt des magnifiques salles Saint – Nicolas par la municipalité, un considérable élan de solidarité qui a débouché sur la réussite , le samedi 13 décembre dernier, de la manifestation Palestine, terre d’Art et d’Histoire.

Sept heures d’animations, contes, danses et chants palestiniens, nombreux stands de produits artisanaux et équitables, textiles et alimentaires, conférences sur l’histoire de Gaza et de la Palestine, expositions sur l’Histoire et l’artisanat, compte – rendu de voyage filmé, ateliers d’Oud et de calligraphie pour les plus jeunes.

L’affluence et la convivialité dans les magnifiques salles Saint – Nicolas de Compiègne étaient à l’image de la Palestine, carrefour et terre d’échanges depuis la plus haute antiquité, préservant son identité et sa culture entre trois religions, entre trois continents.

Quatre cents personnes, venues de toute l’Oise et parfois de plus loin ont participé à cette manifestation qui s’est terminée par un repas oriental de plusieurs dizaines de convives, les plats ayant été cuisinés et servis –comme d’ailleurs les pâtisseries consommées pendant l’après – midi – par les membres de l’association.

Ce samedi 13 décembre, à travers la fête finale qui a mêlé les danseurs palestiniens et le public, c’est l’amour de la vie, de la liberté et l’indéracinable espoir de ce peuple tenace qui étaient enfin reconnus à l’initiative de l’association CALAME qui a réussi à susciter et à faire fructifier un énorme élan de solidarité !

Solidarité durable puisqu’une semaine après le succès de cette journée, l’association Calame a offert, le 23 décembre suivant, un chèque de 4032 euros à la responsable de la commission parrainages de l’AFPS, le bénéfice total de la manifestation culturelle permettant la prise en charge du parrainage de trois enfants palestiniens.