L’Internationale Socialiste adopte un projet de résolution sans précédent pour soutenir la Palestine

Ma’an News, jeudi 9 juillet 2015

Mustafa Barghouti, secrétaire général du mouvement Initiative Nationale palestinienne, a déclaré que le Conseil de l’International Socialiste, qui regroupe plus de cent cinquante partis et organisations politiques de tous les continents, a adopté lors d’une réunion au siège des Nations Unies à New York début juillet, le projet de résolution le plus fort de son histoire en faveur du peuple palestinien.

Côté palestinien, la demande présentée par le Fatah et l’Initiative Nationale stipule l’arrêt immédiat de l’occupation qui a commencé en 67 et le soutien du droit du peuple palestinien à l’autodétermination, la création d’un Etat palestinien sur toutes les terres occupées en 1967 avec Jérusalem-Est pour capitale et le droit de retour des réfugiés palestiniens conformément à la résolution 194.

Le projet de résolution adoptée par l’Internationale Socialiste :

- Appelle tous les Etats à reconnaître immédiatement et sans condition l’Etat palestinien avec Jérusalem-Est pour capitale et confirme l’engagement des partis socialistes au pouvoir ou accédant au pouvoir, à reconnaître immédiatement la Palestine comme cela est arrivé avec la Suède.

- Confirme le devoir de la Communauté Internationale de soutenir le peuple palestinien après l’échec de 22 années de négociations bilatérales et la nécessité de convoquer une conférence internationale avec la participation arabe et internationale.

- L’arrêt immédiat et complet de toute activité de colonisation, y compris à Jérusalem-Est, l’arrêt des démolitions de maisons et l’expulsion des palestiniens de leur terre.

- Confirme le soutien à la résistance populaire palestinienne et appelle Israël à mettre un terme à toutes les formes de violence perpétrées par l’armée et les colons.

Le projet, qui a été adoptée à l’unanimité, appelle à la libération immédiate de tous les prisonniers palestiniens détenus dans les prisons israéliennes, y compris les enfants, les députés et les détenus administratifs.

Il condamne fermement le blocus illégal imposé par Israël à la bande de Gaza, demande sa levée immédiate et la liberté de mouvement des Palestiniens et la libre circulation des marchandises entre la bande de Gaza, la Cisjordanie, y compris Jérusalem.

Mustafa Barghouti a appelé lors de son intervention devant le conseil à adopter le mouvement de boycott, à imposer des sanctions et à désinvestir pour forcer Israël à mettre fin au régime d’occupation et d’apartheid racial.

Egalement il a passé en revue et en détail les résultats de 67 ans de Nakba, d’expulsion et 48 ans d’occupation dans ce qui est devenu le pire système d’apartheid dans l’histoire de l’Humanité, soulignant le droit du peuple palestinien dans sa lutte pour la liberté par tous les moyens, y compris le recours à la Cour Pénale Internationale pour poursuivre Israël pour crimes de guerre et crimes contre l’Humanité, pour ses crimes contre les prisonniers et la colonisation qui continue.

Traduction : Moncef Chahed de l’AFPS