Kerry met en garde Israël contre un effondrement de l’Autorité palestinienne

Le secrétaire d’État américain a prévenu Israël des dangers que représenterait un possible effondrement de l’Autorité palestinienne, qui pourrait créer une situation risquée pour la sécurité d’Israël et du peuple palestinien.

LaPresse avec Associated Press, lundi 7 décembre 2015

Au congrès de l’institut Brookings à Washington, John Kerry déclaré que le leadership palestinien devait en faire davantage pour freiner la violence à l’endroit d’Israël. Il a toutefois ajouté que les leaders israéliens ne devaient pas permettre que l’Autorité palestinienne se désintègre.

Si cela devait arriver, Israël serait forcé d’assumer la gouvernance de la Cisjordanie et peut-être d’accepter une solution à un État qui compromettrait l’avenir d’Israël en tant qu’État juif démocratique, a prévenu M, Kerry.

Tout en dénonçant la montée de la violence palestinienne contre des Israéliens, cet automne, le responsable des affaires étrangères des États-Unis a dit que les appels de quelques politiciens à laisser dépérir l’administration du président palestinien Mahmoud Abbas étaient contre-productifs et mèneraient Israël à l’échec.

Colonies juives pointées du doigt

John Kerry a déploré le fait que l’État hébreu continue d’approuver les nouvelles constructions de colonies juives dans des territoires revendiqués par la Palestine pour un futur État, tout en refusant les permis de construction pour les projets palestiniens sur des territoires qui devraient être soumis à des négociations dans un éventuel accord de paix.

Il a exhorté des leaders des deux côtés à se réengager envers la négociation d’une solution à deux États afin de donner à leurs deux peuples, mais tout particulièrement aux Palestiniens, au moins l’espoir qu’une issue à ce conflit était possible.

Désespoir insondable des Palestiniens

Durant un récent séjour à Ramallah, Mahmoud Abbas lui a dit que le niveau de désespoir parmi les Palestiniens était insondable. En même temps, a expliqué M. Kerry, le leadership palestinien doit en faire davantage pour mettre fin à l’incitation à la violence contre les Israéliens.

En outre, des mesures urgentes doivent être prises pour reprendre un dialogue.

« Si vous ne vous asseyez pas, si tout ce que vous faites c’est crier des injures à l’autre chaque jour, il n’y a aucune chance de commencer ce type de discussion. C’est ça, le problème en ce moment. »