Kafr Qaddoum : répression de la résistance populaire

Toutes les semaines Murad Shtaiwi de Kafr Qaddum rend compte des manifestations de son village contre les colons de Qadoumim, colonie établie depuis 1975 par le mouvement « Gush Emounim ». Dans son dernier message, il regrette de ne pas avoir pu donner de nouvelles après les manifestations des 11 et 12 décembre.

AT, Groupe de Travail résistance populaire, dimanche 20 décembre 2015

La raison en est simple : il a été blessé le 11 décembre, ainsi que trois jeunes manifestants, par des tirs à balles réelles de l’armée d’occupation. Dans son message, il tient à attirer notre attention sur une chose importante : il n’y avait pas de heurts quand les soldats ont tiré. Ils étaient juste en train de regarder par où les soldats pourraient arriver car ils n’en avaient vu aucun avant d’être pris pour cibles.

« Trois d’entre eux étaient venus dans une jeep demander aux journalistes de partir. Quelques minutes plus tard, j’ai reçu une balle dans la cuisse. Au même moment deux autres ont été touchés. » Ils ont donc été visés par des snipers qui étaient jusqu’alors soigneusement dissimulés. Un quatrième manifestant sera touché le lendemain, samedi.

Tous les vendredis ainsi que les samedis les manifestations se succèdent à Kafr Qaddum pour protester contre la présence des deux colonies qui bloquent la route qui mène du village de Kafr Qaddum à celui de Jit, voisin d’à peine plus d’un kilomètre. Habituellement, les soldats lancent des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Cette fois-ci ils ont tiré directement sur de jeunes Palestiniens non armés. La foule s’est mise à courir pour s’éloigner de ces 7 soldats et les blessés ont été transportés dans les ambulances.

Un militant israélien a crié en hébreu aux soldats : « Vous êtes des criminels ! Vous utilisez des balles létales contre des personnes non armées ! Vos officiers vous envoient en enfer ! »

Murad tient à nous dire que la situation à Kafr Qaddum est très mauvaise et demande aux amis de la Palestine partout dans le monde de les soutenir : « Faites quelque chose pour nous, pour arrêter cette violence de l’armée israélienne contre les manifestants pacifiques dans mon village ». Il y a eu 11 blessés lors des 4 dernières manifestations à Kafr Qaddum.

AT du GT résistance populaire